Football, Espagne : lassé des critiques, Gérard Piqué annonce sa retraite pour 2018

le
0
Football, Espagne : lassé des critiques, Gérard Piqué annonce sa retraite pour 2018
Football, Espagne : lassé des critiques, Gérard Piqué annonce sa retraite pour 2018

Et une polémique de plus pour Gérard Piqué ! Souvent pointé du doigt en Espagne pour être plutôt pro-indépendantiste Catalan, Gérard Piqué s'est à nouveau attiré les foudres de nombreux détracteurs ce dimanche soir. Face à l'Albanie, le défenseur du FC Barcelone a de nouveau été accusé d'un soi-disant acte anti-espagnol.

 

Une polémique de trop pour le joueur de 29 ans qui a déclaré au sortir du match, vouloir quitter la sélection après le Mondial 2018, en Russie. «Le Mondial en Russie va être ma dernière compétition avec la sélection et j'espère prendre encore beaucoup de plaisir pendant ces deux dernières années», a déclaré le joueur. «Ce n'est pas une décision qui date d'aujourd'hui, j'y ai réfléchi. Mais ce qui s'est passé aujourd'hui (la polémique) s'ajoute à tout ce qui s'est passé ces dernières années et il y a des gens qui considèrent qu'il est mieux que je ne sois pas là», a ajouté Gérard Piqué, qui aura 31 ans en 2018.

 

La Fédération vole au secours de Piqué

 

Les yeux les plus aguerris ont en effet remarqué l'absence de liserets rouge et jaune (les couleurs du drapeau espagnol) au bout des manches du maillot du N°3 espagnol, soupçonné de les avoir arrachés pour revendiquer de nouveau son côté catalan. Malgré la victoire espagnole (2-0) face aux Albanais, la Fédération espagnole a tenu à rédiger un communiqué, voyant la polémique enfler sur les réseaux sociaux, notamment.

 

Cette déclaration survient après une énième polémique, accusant Piqué d'avoir retiré les couleurs espagnoles de ses manches. pic.twitter.com/eN220jCetx

— Mordu 2 Foot (@Mordu2Foot) 9 octobre 2016

 

 

Dans son communiqué, la RFEF affirme que Gérard Piqué a simplement découpé un maillot à manches longues, pour «se sentir plus à l'aise». Jeux de maillots sur lesquels ne figurent pas les fameuses bandelettes rouges et jaunes. «Contrairement à certains ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant