Football - Espagne : Diego Costa, l'ombre et la lumière

le
0
Né à Lagarto au Brésil, Diego Costa a d'abord joué deux matches amicaux sous le maillot de la Seleçao avant d'opter pour celui de la Roja.
Né à Lagarto au Brésil, Diego Costa a d'abord joué deux matches amicaux sous le maillot de la Seleçao avant d'opter pour celui de la Roja.

Assurément, il est un homme atypique, mi-ange mi-démon - probablement plus démoniaque qu'angélique -, mais qui possède un de ces parcours qui valent le détour. Dans la famille du top player qui peut agacer, vous pensiez avoir tout vu avec Luis Suarez, Zlatan Ibrahimovic ou Cristiano Ronaldo ? Demandez Diego Costa ! L'énergumène détonne depuis qu'il a pris l'habitude de truster le haut de l'affiche avec l'Atlético Madrid. Ses 19 pions inscrits cette saison en Liga contribuent à la bonne tenue des Rojiblanco, à la 2e place du championnat derrière le Barça - avec qui ils sont ex aequo en termes de points - et devant le Real Madrid, et qualifiés pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Et s'il a plus que pris son temps pour s'aguerrir (prêté cinq fois par l'Atlético depuis 2010 !), Diego Costa semble désormais sur la bonne direction, celle du très haut niveau qu'il pensait lui-même ne jamais atteindre. Éclosion tardive Originaire de Lagarto dans le nord du Brésil, il a grandi avec d'autres aspirations qu'un avenir dans le football professionnel. Intégré à 16 ans dans une équipe de jeunes, c'est la présence "divine" d'un recruteur portugais - qui lui a fait prendre l'avion dare-dare pour l'Europe après l'avoir vu jouer un match entre deux villes voisines alors qu'il était censé être suspendu - qui a sorti Diego Costa d'une existence entre débrouille et dureté de la rue. On peut aisément supposer que l'Atlético...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant