Football : en battant Bastia (3-0), Monaco a bien préparé la venue d'Arsenal

le
0
Football : en battant Bastia (3-0), Monaco a bien préparé la venue d'Arsenal
Football : en battant Bastia (3-0), Monaco a bien préparé la venue d'Arsenal

Monaco ne pouvait pas imaginer plus beau vendredi soir sur le Rocher. L'équipe de Leonardo Jardim a pris sa revanche sur Bastia, qui l'a éliminée en demi-finale de la Coupe de Ligue, grâce à un match plein de maîtrise. Ces trois nouveaux points lui permettent de consolider leur quatrième place et de revenir à trois longueurs de Marseille, qui accueille dimanche soir le leadeur lyonnais en clôture de cette 29e journée de Ligue 1. Ce succès permet enfin à l'ASM de préparer en toute sérénité la réception d'Arsenal mardi, en huitième de finale retour de la Ligue des champions.

«C'est la soirée parfaite. L'équipe a bien gagné et fait un grand match, avec beaucoup d'occasions, s'est félicité Jardim. Il fallait gagner pour préparer Arsenal. L'équipe est donc en confiance. C'est très important pour nous. On est à trois points du podium. Marseille-Lyon ? Je vais le regarder. S'il y a un nul, on se rapproche des deux. Mais cette semaine, il faut que je me concentre sur Arsenal.»

En revoyant à la vidéo la prestation de ses joueurs, le technicien portugais va se rappeler leur large et rapide domination. A la 15e minute, Matheus a commencé par faire trembler Areola, le portier bastiais. Puis Martial, en deux temps, a profité d'un centre de Dirar venu de la droite pour ouvrir le score (22e). La partie a viré au cauchemar pour Bastia avec l'expulsion de Diakité pour une faute en position de dernier défenseur sur Matheus. Etant commise dans la surface de réparation, elle engendrait un pénalty. Kurzawa butait sur Areola.

Bastia a fini à neuf

Loin de se décourager, Monaco profitait de sa supériorité numérique. A la 42e minute, Moutinho, d'une superbe louche, servait Dirar qui remettait sur Matheus. Le Brésilien inscrivait le but du 2 à 0.

Au retour des vestiaires, le club de la principauté a scellé sa victoire rapidement. Martial se retrouvait à la conclusion d'un beau mouvement collectif pour marquer et s'offrir un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant