Football : du porno et des jeux

le
1
Benzema au septième ciel à la 34e minute.
Benzema au septième ciel à la 34e minute.

Nul ne sait si Marc Dorcel a de l'humour, mais il a en tout cas un sens aigu du marketing. Mardi soir, le producteur de films pornographiques pouvait s'attendre à une soirée calme étant donné que 90 % des mâles de ce pays s'étaient préparés à regarder la débâcle des bleus au Stade de France. Un premier tweet, vers 20 heures, annonce la couleur. Une heure plus tard, changement de braquet, le producteur se paye un petit coup de pub et fait un pari stupide. Si la France se qualifie, ce sera open bar chez Dorcel : foot ET porno donc. Ce que la société n'a sans doute pas prévu, c'est que les Bleus l'emportent 3 à 0. Et qu'à la fin du match, les supporteurs en liesse décident de le prendre au mot. À 2-0, le community manager de Dorcel sent le coup venir et s'inquiète de la solidité des serveurs de son site de VOD.

Au coup de sifflet final, c'est la débandade. Serveurs plantés. La France ivre de joie est privée de gâteries. Mea culpa de Dorcel qui s'engage aussitôt à tenir sa promesse, en différé. Un peu d'attente ne rendra la chose que meilleure.

Le dernier mot reste à cet homme compatissant qui a su trouver les mots pour consoler tous ceux qui détestent le foot et... ont été privés de porno.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1903733 le mercredi 20 nov 2013 à 13:49

    90% qui regardent le foot et 100% de ceux-l qui le critique