Football: Diaby, Landreau et Ménez de retour en Bleu

le
0
MICKAEL LANDREAU DE RETOUR EN BLEU
MICKAEL LANDREAU DE RETOUR EN BLEU

par Simon Carraud

PARIS (Reuters) - Pour ses débuts en compétition, en Finlande et face à la Biélorussie en septembre, le sélectionneur Didier Deschamps a choisi de rappeler des joueurs souvent ou longtemps absents en équipe de France, dont Abou Diaby et Mickaël Landreau.

Le Parisien Jérémy Ménez, qui a purgé la suspension dont il avait écopé pour son comportement lors de l'Euro 2012, fait également son retour dans la liste des 23 joueurs retenus pour ces deux matches de qualification à la Coupe du monde 2014.

Le séjour en Ukraine en juin "fait partie de l'histoire ancienne", a estimé Didier Deschamps, manière de se débarrasser de cet encombrant héritage. "Il n'y a que l'avenir qui m'intéresse. Il en fait partie."

D'autres joueurs, comme le défenseur Adil Rami ou le milieu de terrain Yohan Cabaye, sont à nouveau convoqués après une brève éclipse due aux blessures et au manque de forme.

En dépit de ces retours, le capitaine des champions du monde 1998 a maintenu sa confiance à quelques uns des joueurs auxquels il a donné une chance lors de son premier match, un amical contre l'Uruguay soldé par un nul 0-0 le 15 août dernier.

Ainsi retrouve-t-on les défenseurs Mapou Yanga-Mbiwa et Christophe Jallet, ainsi que le milieu Etienne Capoue, qui ont honoré leur première sélection il y a deux semaines.

Le novice Etienne Capoue sera en concurrence notamment avec Abou Diaby, dont le prédécesseur de Deschamps, Laurent Blanc, n'avait de cesse de déplorer l'absence en raisons de blessures récurrentes.

Le joueur d'Arsenal qui, à 26 ans, ne totalise que 15 sélections, n'a plus porté le maillot bleu depuis un match amical en Pologne en juin 2011.

Le Gunner revient donc en forme à point nommé puisqu'il était titulaire dimanche en championnat contre Stoke City.

"Il a eu une année dernière désastreuse par rapport aux blessures. Là, il a eu une préparation complète, il a fait 90 minutes...", a dit Deschamps, qui s'est entretenu avec l'entraîneur de Diaby à Arsenal, Arsène Wenger.

"Il arrive a un âge où il y a un peu plus de maturité. Dans ce rôle de milieu de terrain c'est important", a-t-il ajouté.

"LE CRITÈRE HUMAIN"

Pour Mickaël Landreau, les souvenirs sont encore plus lointains puisque le gardien de Lille, 11 sélections, a porté pour la dernière fois la tunique bleu au Maroc en 2007.

Convoqué dans une liste élargie de 30 joueurs pour l'Euro 2008, il avait été mis à l'écart au dernier moment.

Il est récompensé de sa régularité et profite de sa forme étincelante, comme il l'a montré samedi, sous les yeux de Didier Deschamps qui avait fait le déplacement à Nice où le Lillois a réalisé quelques arrêts héroïques.

Mickaël Landreau, qui récupère la place de troisième gardien longtemps occupée par le Bordelais Cédric Carrasso, est toutefois averti: il n'aura pas - ou peu, dans le meilleur des cas - de temps de jeu en septembre.

"Au-delà du critère sportif, qui est le plus important, il y a le critère humain", a justifié Didier Deschamps, soulignant le rôle de leader dans le vestiaire endossé par le joueur en club.

Hatem Ben Arfa et le milieu de terrain Yann M'Vila, convoqués en commission de discipline après l'Euro sans être sanctionnés, ne figurent pas en revanche dans la liste des revenants. Dans l'immédiat, tout au moins.

Yann M'Vila "est un joueur que je suis attentivement. Il a un gros potentiel", a souligné Didier Deschamps, qui a évoqué l'incertitude sur l'avenir à court terme du Rennais - dont le départ de Bretagne peut survenir à tout moment.

Quant à Hatem Ben Arfa, il ratera lui aussi les matches programmés le 7 septembre en Finlande et le 11 à Saint-Denis, au Stade de France, contre la Biélorussie, mais Deschamps, qui a eu des relations compliquées avec le joueur à Marseille, n'exclut pas de le rappeler.

Ce sera peut-être en octobre, pour le match amical prévu contre le Japon ou pour le troisième match de qualification pour le Mondial 2014 en Espagne, double championne d'Europe et championne du monde en titre.

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant