Football - David Trezeguet : la retraite du tueur-né

le
0
L'image où il enlève son maillot à l'Euro 2000 après son but contre l'Italie en finale est l'un des plus grands moments du sport français.
L'image où il enlève son maillot à l'Euro 2000 après son but contre l'Italie en finale est l'un des plus grands moments du sport français.

Ce sourire d'enfant, ce torse d'adolescent immortalisé un soir de finale d'Euro 2000 et ce regard anxieux ont toujours caché une froide et redoutable efficacité devant le but. Le footballeur franco-argentin David Trezeguet, 37 ans, qui évoluait jusque-là dans le club indien du FC Pune City, aurait annoncé hier la fin de sa carrière professionnelle riche d'un gros palmarès avec notamment une Coupe du monde 1998, un Euro 2000, deux championnats d'Italie en 2002 et 2003 et deux championnats en France en 1997 et 2000. Il présente un bilan en Équipe de France de 34 buts en 71 sélections de 1998 à 2008.C'est le journal argentin Clarín qui a annoncé la retraite de cet attaquant, qui quitte donc le foot quelques semaines après Thierry Henry. David Trezeguet a été l'un des avant-centres les plus productifs et les plus réguliers des années 2000. Pendant 10 ans, de la saison 1997-1998 où il explose à Monaco à l'exercice 2007-2008 où il officie à la Juventus, David Trezeguet a marqué en moyenne plus de 21 buts par saison ! Et l'ancien attaquant des Bleus s'est même permis ce rendement en présentant un profil d'avant-centre atypique au regard de la mutation du football. Face à ses homologues buteurs de la même génération, les Ronaldo (le Brésilien), Shevchenko, Thierry Henry, Eto'o, Drogba, notre David Trezeguet ne possédait pas une technique hors pair ou de gros attributs de force et de vitesse. Son talent de buteur à lui s'épanouissait sur des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant