Football - Coupe du monde : les Bleus qualifiés pour le Brésil, mais après ?

le
0
L'équipe de France face à la Finlande, le 15 octobre 2013.
L'équipe de France face à la Finlande, le 15 octobre 2013.

Les Bleus ont gagné, on oublie tout. La France a battu l'Ukraine et est désormais sur le toit du monde. L'amnésie risque d'envahir l'esprit des rédactions de journaux et des supporteurs après cette victoire. "Vous n'avez pas cru en nous, bien fait pour vous", la jurisprudence Aimé Jacquet, ex-sélectionneur cloué au pilori avant de devenir champion du monde 1998 et de faire taire définitivement les médias, risque de connaître une seconde vie. Seul l'avenir nous dira si cette victoire est fondatrice. Les Bleus nous avaient déjà habitués à quelques éclaircies sous l'ère Laurent Blanc au niveau du jeu et durant l'actuel mandat de Deschamps sur le plan des résultats avec le match nul en Espagne et la victoire en Italie, avant de revenir dans la médiocrité. Même avant la piteuse défaite en Ukraine au barrage aller, la France était dans une dynamique sportive satisfaisante avec deux victoires convaincantes sur l'Australie (6-0) et la Finlande (3-0). Lorsqu'elle est couverte de lauriers, l'équipe de France part en vrille, une tradition quasi séculaire. Mais est-ce vraiment une bonne chose sachant que cette sélection nationale est incapable d'avoir de manière régulière des certitudes sur son jeu, sa manière d'exister sur un terrain ? Le onze aligné pour cette victoire salvatrice s'est avéré très séduisant avec un joueur technique comme Cabaye pour organiser le jeu et un Mamadou Sakho qui offre davantage de garanties de solidité défensive par...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant