Football - Coupe de la Ligue : Paris relève timidement la tête

le
0
Zlatan Ibrahimovic a encore retiré une belle épine des pieds parisiens face à Saint-Étienne.
Zlatan Ibrahimovic a encore retiré une belle épine des pieds parisiens face à Saint-Étienne.

Lorsque les temps sont durs, il faut parfois savoir se contenter de peu, et ce n'est pas le PSG qui vous dira le contraire. En visite à Saint-Étienne, une terre dont il n'a gardé pas que de bons souvenirs, le club parisien a obtenu l'essentiel : sa qualification, sur la plus petite des marges (1-0) grâce à un but d'Ibrahimovic. Pour le reste, il faudra repasser plus tard. Car évoquer les mots sérénité, rédemption voire convalescence serait usurpé au vu de la partition encore livrée par les joueurs de Laurent Blanc à Geoffroy-Guichard.

Face à l'actuelle meilleure défense de Ligue 1, le PSG a pataugé. En réplique au séisme de Furiani et ses quatre buts encaissés, il a d'abord montré de l'application et de l'envie durant une grosse demi-heure pendant laquelle les Verts n'ont pas existé. Mais, passé cet instant aux allures de déclaration de bonnes intentions, uniquement ponctué par un missile d'Ibrahimovic sur coup franc (9e), ce sont la tension et l'agacement qui ont repris le dessus.

Le match tourne à la 72e minute

Les Parisiens ont laissé leurs adversaires refaire surface, ces derniers passant près d'ouvrir le score sur une tête de Bayal sauvée sur sa ligne par Verratti (30e). Rattrapés par leurs doutes, ils ont même totalement disparu du match plus d'une demi-heure durant, laissant à Hamouma (49e) et Corgnet (61e) l'opportunité de faire basculer la partie, laquelle a fini par tourner à la 72e minute. Trouvé par un centre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant