Football - Coupe de France : Rennes-Guigamp, qui sera duc de Bretagne ?

le
0
Les supporteurs bretons, en 2009, lors de la finale de la Coupe de France remportée par Guingamp face à Rennes (2-1).
Les supporteurs bretons, en 2009, lors de la finale de la Coupe de France remportée par Guingamp face à Rennes (2-1).

Une nouvelle fois, la Bretagne va envahir le Stade de France. L'affiche Rennes-Guingamp est un remake de l'édition 2009, où le petit club des Côtes-d'Armor avait battu la capitale bretonne (2-1). De quoi braquer de nouveau les projecteurs sur cette terre bretonne, région la plus représentée en Ligue 1 et important vivier du football amateur. Pourtant, les exploits en Coupe de France masquent les difficultés des clubs professionnels à atteindre le meilleur niveau national. Tentatives d'explication. La Coupe qui cache le championnat En Coupe de France, les clubs bretons n'en finissent plus d'impressionner. Lors des cinq dernières années, on dénombre six participations de clubs made in Breizh en demi-finale. Lorient a accédé dans le dernier carré l'an passé alors que Rennais et Guingampais retrouvent le Stade de France cinq ans après leur dernière finale. Pourtant, les Bretons ne jouent pas les rôles en championnat : cette saison, aucun ne figure dans le top 10 de Ligue 1. Pire, à trois journées de la fin, seul Lorient est assuré d'évoluer en Ligue 1 l'an prochain. Rennes (15e) et surtout Guingamp (16e) devront batailler pour rester dans l'élite. La région compte pourtant quatre clubs professionnels : en plus des trois pensionnaires de l'élite, Brest évolue en Ligue 2. Mais la Bretagne manque clairement de locomotive, un rôle que le Stade rennais aurait pu endosser, notamment avec l'arrivée de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant