Football. Coupe de France, 16es de finale : Monaco élimine Evian, Saint-Etienne passe aussi

le
0
Football. Coupe de France, 16es de finale : Monaco élimine Evian, Saint-Etienne passe aussi
Football. Coupe de France, 16es de finale : Monaco élimine Evian, Saint-Etienne passe aussi

Monaco a battu Evian-Thonon-Gaillard 2 à 0 en 16e de finale de la Coupe de France, mercredi au Stade Louis-II. Les hommes de Leonardo Jardim ont ainsi porté leur série d'invincibilité à 11 matchs. L'ASM, 5e de Ligue 1, est encore qualifié dans toutes les compétitions dans lesquelles elle est engagée cette saison.

Il a pourtant fallu attendre la demi-heure pour voir la première frappe cadrée monégasque. Elle est venue d'un coup-franc de Ferreira Carrasco, que Leroy déviait en corner (29e). Progressivement toutefois, les Azuréens imposaient leur rythme. Un slalom dans la surface de Silva, qui vient définitivement d'être transféré de Benfica jusqu'en 2019, n'était pas conclu par une frappe (34e). Puis, le Portugais jouait mal un contre à quatre contre trois (39e).

Avant la pause, la tête de Silva, encore lui, sur un centre de Germain, était trop peu puissante pour battre Leroy (45e). Elle résumait une première période terne, disputée sous les yeux de seulement 1500 spectateurs.

Comme en première mi-temps, Evian débutait bien la seconde. Stekelenburg était obligé d'intervenir difficilement devant Nielsen sur un centre de Sougou (53e).

Mais, une fois encore, Monaco laissait passer l'orage, puis piquait. Si une première action collective, ponctuée par un centre non repris d'Echiejile, ne donnait rien (62e), l'action suivante amenait l'ouverture du score.

Moutinho servait Germain, qui butait sur Leroy, bien sorti. Silva reprenait. Leroy réalisait une deuxième parade. Mais le ballon revenait sur Ocampos, qui marquait malgré le retour de Sorlin (63e).

VIDEO. Le but d'Ocampos (1-0)

Fichier sélectionné dans Sport 7

Les Verts passent au forceps

Les Verts de Saint-Etienne se sont fait peur face à des Tourangeaux vaillants qui ont poussé jusqu'au bout. La rencontre a été marquée par la magnifique Panenka de Bryan Bergougnoux qui a permis au FC Tours de recoller à la marque ( 3-3) avant de céder en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant