Football: contrat garanti pour les footballeurs en Europe

le
0
Football: contrat garanti pour les footballeurs en Europe
Football: contrat garanti pour les footballeurs en Europe

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne de football (UEFA) a signé jeudi un accord garantissant des standards minimums pour les contrats des joueurs professionnels européens dont les salaires sont, pour la plupart, sans commune mesure avec ceux des stars du jeu.

L'accord, le premier de ce genre concernant un sport d'équipe au niveau européen, a été signé par l'UEFA, l'Association des ligues européennes de football professionnel (EPFL), l'Association des clubs européens (ECA) et la Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (FIFPro).

"La protection des joueurs constitue pour moi une priorité absolue depuis mon élection à la présidence de l'UEFA", a déclaré à cette occasion le président de l'UEFA, Michel Platini.

"Je me réjouis de voir la famille du football européen réunie autour de la même table et parlant d'une seule voix. Nous y sommes parvenus grâce à beaucoup d'efforts et à un climat de bonne foi et de confiance mutuelle", a-t-il ajouté.

Les exigences minimales convenues prévoient notamment que les contrats doivent être formulés par écrit. Ils doivent définir les principaux droits et devoirs du club et du joueur, et traiter des questions telles que le salaire, les assurances maladie, les cotisations sociales, les congés payés.

Ces règles incluent en outre l'obligation pour le joueur de participer aux entraînements, de "mener un style de vie sain et de respecter les procédures disciplinaires en vigueur".

"Cela a pris plus de temps qu'on ne l'imaginait, mais l'important c'est que nous l'ayons fait", a dit de son côté le président de la FIFPro, Philippe Piat.

La Fédération souligne que l'immense majorité des joueurs professionnels évoluant en Europe, notamment dans les divisions inférieures, reçoivent un salaire bien moindre que ceux versés dans une poignée de grands clubs.

Le salaire annuel moyen d'un joueur professionnel de seconde division aux Pays-Bas est ainsi de 40.000 euros.

La situation en Europe de l'Est est particulièrement préoccupante. Les joueurs y sont souvent payés en dessous-de-table, sont parfois exploités et même physiquement menacés par des dirigeants de club peu scrupuleux.

Brian Homewood, Pascal Liétout pour le service français, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant