Football : condamné, Doumbia peut-il continuer à jouer avec Toulouse ?

le
0
Football : condamné, Doumbia peut-il continuer à jouer avec Toulouse ?
Football : condamné, Doumbia peut-il continuer à jouer avec Toulouse ?

La Ligue 1 se retrouve sans doute face à un cas inédit dans sa récente histoire. Tongo Doumbia, milieu de terrain du Toulouse Football Club, a été condamné ce mercredi à 6 mois de prison dont 3 avec sursis après avoir été arrêté par les forces de l'ordre lundi alors qu'il conduisait sans permis. Problème, l'international malien était en récidive et a donc vu lever le sursis de cinq mois auquel il avait été condamné. Résultat : huit mois de prison ferme pour délits routiers et 10 000 euros d'amende, rapporte France 3 Midi-Pyrénées. 

Bonne nouvelle toutefois pour Tongo Doumbia, il est autorisé à effectuer sa peine en dehors de prison du moment qu'il porte un bracelet électronique. Libre de ses mouvements, Tongo Doumbia peut se rendre au centre d'entraînement et participer aux séances collectives du TFC. Mais a-t-il le droit de fouler une pelouse de Ligue 1 ? Le règlement de la Fifa, société-mère du football mondial, ne prévoit aucune disposition à ce sujet mais interdit formellement le port de bijoux. On peut donc supposer que le bracelet électronique est également interdit. 

Selon La Dépêche du Midi, l'avocat de Tongo Doumbia serait sur le point de faire une demande de dérogation pour que son client puisse enlever son bracelet électronique durant les matchs. Demande qui, si elle est refusée, pourrait avoir de lourdes conséquences pour Tongo Doumbia. Si la direction du TFC ne s'est pas encore exprimée, elle pourrait sans doute prendre des sanctions disciplinaires à l'encontre de son joueur. Tongo Doumbia est sous contrat avec Toulouse jusqu'en 2018. 

En Angleterre, le même type de mésaventures était arrivé à Vincent Péricard, un Franco-Camerounais formé à l'AS Saint-Etienne. Alors qu'il évoluait sous les couleurs de Stoke City, il avait été condamné en septembre 2007 à quatre mois de prison ferme pour récidive de délits routiers. Sorti de prison sous le régime de la liberté conditionnelle, il ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant