Football: Chelsea plus compact grâce à Benitez, estime Cahill

le
0
GARY CAHILL ESTIME QUE LA DÉFENSE DE CHELSEA EST PLUS COMPACTE DEPUIS L'ARRIVÉE DE RAFAEL BENITEZ
GARY CAHILL ESTIME QUE LA DÉFENSE DE CHELSEA EST PLUS COMPACTE DEPUIS L'ARRIVÉE DE RAFAEL BENITEZ

YOKOHAMA, Japon (Reuters) - Chelsea défend de façon plus compacte depuis l'arrivée de Rafael Benitez sur le banc, a souligné le défenseur Gary Cahill à la veille de la demi-finale de la Coupe du monde des clubs au Japon qui opposera les Blues aux Mexicains de Monterrey.

Chelsea a eu besoin de quatre matches sous les ordres du coach espagnol pour renouer avec la victoire, face à Nordsjaelland en Ligue des champions. Les Londoniens ont enchaîné avec un succès en Premier League à Sunderland.

Les neuf buts inscrits dans ces deux matches ont rassuré le champion d'Europe, sous pression après sa piteuse élimination en Ligue des champions, mais Gary Cahill a tenu mercredi à souligner d'abord les progrès défensifs de Chelsea.

"Depuis que Benitez est là, nous avons resserré les rangs défensifs et de l'équipe", a-t-il dit à la presse. "Ça a été dur à mettre en place au début car nous jouions presque tous les jours. Maintenant, les joueurs se sont adaptés, ils savent ce qu'on attend d'eux et ça marche bien."

Les joueurs de Chelsea ont, selon lui, mesuré l'importance de cette Coupe du monde des clubs une fois arrivés au Japon.

"Depuis que nous sommes ici, nous avons compris à quel point c'était important (...) Nos joueurs brésiliens avaient dit que ce serait énorme pour eux et nous avons vu les au-revoir reçus (par les Corinthians) à l'aéroport."

Près de 15.000 supporters des Corinthians sont allés encourager leur équipe à l'aéroport de Sao Paulo. Chelsea compte dans ses rangs les Brésiliens David Luiz, Ramires et Oscar.

"Ils ont dit que c'était un rêve pour eux de disputer cette compétition", a dit Rafael Benitez à propos de ces trois joueurs. "J'ai intention de gagner cette compétition", a ajouté l'entraîneur, déjà vainqueur du tournoi en 2010 avec l'Inter Milan et finaliste avec Liverpool en 2005.

Chelsea est privé de son capitaine John Terry, blessé, qui a dû rester à Londres pour cette compétition que Rafael Benitez doit gagner sous peine de voir le propriétaire du club, Roman Abramovich, se mettre en quête d'un remplaçant à l'Espagnol dont la mission n'est qu'un intérim.

Alastair Himmer, Chrystel Boulet-Euchin pour le service français, édité par Grégory Blachier et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant