Football: Chelsea et Benfica en finale de la Ligue Europa

le
0

LONDRES (Reuters) - Les clubs de football Benfica et Chelsea se sont qualifiés jeudi pour la finale de la Ligue Europa aux dépens de Fenerbahçe et de Bâle.

Le club anglais a battu l'équipe suisse 5-2 au total des deux matches en remportant 3-1 le match retour à Stamford Bridge.

Les Portugais se sont imposées sur les Turcs 3-2 grâce à une victoire 3-1 au match retour sur leur terrain.

La finale aura lieu le 15 mai à Amsterdam.

A Londres, Chelsea, peut-être un peu trop sûr de lui après sa victoire 2-1 à Bâle, s'est fait surprendre juste avant la mi-temps.

L'Egyptien Mohamed Salah a trompé Petr Cech d'une frappe du gauche sur une ouverture de Valentin Stocker.

Chelsea a vite rétabli la situation en dix minutes avant la demi-heure de jeu de la seconde période.

Eden Hazard s'est d'abord élancé du centre du terrain et a éliminé plusieurs défenseurs avant que le ballon n'arrive à Frank Lampard puis à Fernando Torres qui a marqué.

Le Nigérian Victor Moses servi par Torres a marqué deux minutes plus tard.

Le troisième but de Chelsea est venu d'une récupération de Hazard, d'un centre pour Lampard, d'un contrôle du capitaine anglais et d'un tir enroulé du brésilien David Luiz dans la lucarne.

Battu 1-0 à l'aller en Turquie, Benfica a pris Fenerbahçe à la gorge dès le coup d'envoi. Les Portugais ont manqué une première occasion à la 8e minute lorsque Lima n'a pu reprendre devant le but un centre du Paraguayen Oscar Cardozo.

Une minute plus tard, Nico Gaitan n'en a pas moins ouvert le score sur un centre en reprenant une passe en retrait de Lima et grâce à l'aide du poteau.

Un penalty accordé par l'arbitre français Stéphane Lannoy pour une main d'Ezequiel Garay et converti par le Néerlandais Dirk Kuyt a redonné l'avantage à Fenerbahçe à la 23e minute. La tension est montée sur le terrain et dans les tribunes.

Moins d'un quart d'heure plus tard, Benfica a repris le score sur une frappe à ras de terre de Cardozo.

Le Paraguayen a scellé la victoire de Benfica lorsqu'il a signé son doublé à la 66e minute d'un tir de près après une longue touche d'Eduardo Salvio prolongée par Nemanja Matic.

Jean-Paul Couret pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant