Football : ces cinq PSG-OM restés dans les mémoires

le , mis à jour le
0
Fabrizio Ravanelli face aux Parisiens Eric Rabesandratana et Jimmy Algérino lors d'un classique disputé en 1997.
Fabrizio Ravanelli face aux Parisiens Eric Rabesandratana et Jimmy Algérino lors d'un classique disputé en 1997.

Un classique, ça se gagne. Presque coûte que coûte. Depuis le début des années 90 et la rivalité entre l'OM de Bernard Tapie et le PSG époque Canal+, les PSG-OM ont cristallisé les tensions entre le Nord et le Sud, la capitale et la province. Un antagonisme savamment entretenu sur le plan médiatique, plus que sportif, et qui a parfois débouché sur des moments d'une rare intensité. Suffisamment pour détacher cinq de ces Clasico joués sur la pelouse du Parc des princes, restés dans la mémoire collective.

18 décembre 1992 : la « bataille de rue ». PSG-OM : 0-1

« On va leur marcher dessus. » Cette phrase de l'entraîneur parisien Artur Jorge, lâchée dans une interview au journal L'Équipe quelques jours avant le match, a fini de mettre le feu aux poudres. Les deux équipes se suivent au classement (l'OM est 4e, Paris 5e), mais ce soir-là sur la pelouse du Parc, il ne sera jamais question de jeu. Un seul petit but signé du Croate Alen Boksic en début de match aura du mal à occulter le climat délétère de ce match, avec une cinquantaine de fautes sifflées par l'arbitre (dont 33 en première période) et des agressions en pagaille. Un sommet de brutalité qui fera tristement date.

Les équipes de départ :

Paris SG : Lama ? Llacer, Roche, Ricardo, Colleter ? Le Guen, Guérin, Fournier ? Valdo, Ginola,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant