Football : ces amateurs au long cours

le , mis à jour à 09:53
0
Football : ces amateurs au long cours
Football : ces amateurs au long cours

C'est une saison vraiment exceptionnelle que vivent les amateurs de Dives-Cabourg (Calvados). Basés non loin de Caen, ils évoluent cette saison dans un groupe de CFA 2 (la 5e division) composé d'équipes situées non pas dans le nord-ouest de la France, comme cela aurait dû être le cas, mais en régions Bourgogne, Auvergne - Rhône-Alpes et même en Corse. Avec à la clé des voyages onéreux et de très longue durée en bus ou en avion.

 

Hier, ils ont ainsi quitté leur Normandie à 4 heures du matin. Quelques heures de bus et un vol Paris-Bastia plus tard, les hommes du Pays d'Auge posaient le pied à Borgo, près de Bastia, où ils se sont finalement imposés à l'issue d'un match tendu (2-1). Etudiant, vendeur, charpentier, maçon ou aide périscolaire, âgés entre 20 et 40 ans, ils avaient tous pris deux journées de congés pour assouvir leur passion. La raison de ce déplacement incongru ? Une invraisemblable procédure administrative qui a bien failli les priver d'une montée en CFA 2. Tout part d'une erreur de la Ligue de Basse-Normandie qui, en juin, s'emmêle les pinceaux dans les listes des équipes engagées par Dives-Cabourg. Un papier manque pour l'équipe des moins de 7 ans. Champion de son groupe de DH en mai, le club voit sa montée en division supérieure d'abord annulée.

 

Avant que sa bonne foi soit reconnue par le tribunal administratif de Paris en septembre, quatre mois se seront écoulés. Dans l'intervalle, le dossier passe entre les mains de la Fédération française de football, puis du Comité national olympique du sport français. « Le CNOSF a proposé de nous réintégrer en CFA 2 au mois d'août, mais la FFF a refusé cette conciliation, retrace Laurent Moinaux, le président du club. L'affaire s'est terminée devant le tribunal administratif et, pour une fois, la FFF a perdu. »

 

Une cagnotte a été ouverte

 

Dives-Cabourg est alors réintégré en CFA 2. Mais pas dans le groupe qui aurait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant