Football: Boudewijn Zenden relativise la victoire de Chelsea

le
0
BOUDEWIJIN ZENDEN RELATIVISE LA VICTOIRE DE CHELSEA EN LIGUE EUROPA
BOUDEWIJIN ZENDEN RELATIVISE LA VICTOIRE DE CHELSEA EN LIGUE EUROPA

par Theo Ruizenaar

AMSTERDAM (Reuters) - Chelsea a décroché mercredi son seul trophée de la saison en remportant la Ligue Europa mais pour son entraîneur-adjoint Boudewijn Zenden, cette récompense ne suffit pas à effacer la saison en demi-teinte des Blues.

Le vainqueur de la Ligue des champions 2012 avait entamé cette saison plein d'espoir, engagé dans sept compétitions différentes, mais ce n'est qu'au bout du temps additionnel de son 68e match qu'il a réussi à décrocher un titre, aux dépens de Benfica (2-1).

Prié de dire quelle opportunité manquée avait le plus irrité les Blues, Zenden a répondu sans hésiter la finale de la Coupe du monde des clubs perdue contre les Corinthians, à Tokyo (1-0).

"La Ligue Europa est une compétition sérieuse et en gagnant, nous sommes entrés dans un cercle restreint des clubs ayant remporté toutes les Coupes d'Europe. Mais cela ne rattrape pas le reste de la saison", a dit à Reuters l'adjoint de Rafael Benitez.

"Notre plus grosse déception restera la Coupe du monde des clubs. Ce n'est pas une compétition qu'on a la chance de gagner souvent", a-t-il ajouté.

Avant la finale de Tokyo, Chelsea s'était incliné lors du Community Shield face à Manchester City (3-2), en Supercoupe d'Europe face à l'Atlético Madrid (4-1) et s'était distingué, négativement, en devenant le premier tenant du titre à quitter la Ligue des champions dès les poules.

Par la suite, Chelsea a manqué le coche dans les compétitions nationales en se faisait éliminer deux fois en demi-finales: d'abord en League Cup, par Swansea, puis en Coupe d'Angleterre, par Manchester City.

Zenden est arrivé avec Rafael Benitez, en novembre. Et pour l'ancien joueur de l'Olympique de Marseille, l'adaptation n'a pas été très facile en raison de la fréquence des matches, souvent trois par semaine.

"Cela nous a laissé seulement une toute petite opportunité de pouvoir poser notre patte sur cette équipe car nous n'avons pas eu beaucoup de temps pour nous entraîner", a-t-il expliqué.

L'ancien international néerlandais, dont le destin est lié à celui de Rafael Benitez, n'est pas assuré de rester au club puisque le technicien espagnol, en fin de contrat, ne sera pas reconduit.

Olivier Guillemain pour le service français, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant