Football: blessure sérieuse pour le Stéphanois Jérémy Clément

le
0
GRAVE BLESSURE POUR LE STÉPHANOIS JÉRÉMY CLÉMENT
GRAVE BLESSURE POUR LE STÉPHANOIS JÉRÉMY CLÉMENT

SAINT-ETIENNE (Reuters) - La victoire 4-0 sur Nice qui a permis à Saint-Etienne de rejoindre - du moins provisoirement - la troisième marche du podium de Ligue 1 a été gâchée samedi par la grave blessure de Jérémy Clément.

Le Stéphanois a été victime d'un tacle appuyé du Niçois Valentin Eysseric, immédiatement expulsé et a été transporté à l'hôpital où il subissait samedi soir une opération pour deux fracture ouvertes.

"Jérémy Clément est au bloc avec deux fractures ouvertes. Une de la cheville et peut-être une autre du tibia-péroné. Sur le match, je n'ai pas grand-chose à dire car je n'étais pas dedans. Je félicite néanmoins les joueurs qui ont su rester concentrés et faire le boulot", a dit Christophe Galtier, l'entraîneur des Verts.

"Mais avec ce que j'ai vu en face, ce n'était pas une partie de football (...) Avec tout le respect que j'ai pour cette équipe, il y a eu des comportements dans l'entame de match qui annonçaient ce qui est arrivé à Jérémy, avec notamment, peu avant, le coup de coude sur Stéphane Ruffier. Je n'ai rien d'autre à ajouter."

L'entraîneur de Nice, Claude Puel, a de son côté logiquement tenté de calmer les esprits et appelé à une attitude mesurée.

"Il ne faut pas tout mélanger. Il y a eu un accident très regrettable. J'ai de la peine pour Jérémy Clément et je comprends leur colère. Néanmoins, il faut rester mesuré. Le match n'a pas été plus engagé que cela", a-t-il dit avant de replacer le débat sur le terrain du jeu.

"On a eu du mal à poser le jeu, à répondre à un penalty très vite concédé. En infériorité numérique, on n'a pas su poser le jeu, mettre de la qualité. Nous n'avons pas su répondre aux différents aléas du match. Cette défaite, ce sont les limites d'un soir.

"Nous avons eu pas mal de pépins physiques cette semaine mais il y avait aussi en face un adversaire de qualité. Nous ne sommes jamais vraiment rentrés dans la partie. C'est une lourde défaite que l'on assume, tout en félicitant cette équipe stéphanoise."

André Assier, édité par Chrystel Boulet-Euchin et Guy Kerivel

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant