Football: Blanc rencontrera le président de la Fédération jeudi

le
0
Football: Blanc rencontrera le président de la Fédération jeudi
Football: Blanc rencontrera le président de la Fédération jeudi

par Pascal Liétout

PARIS (Reuters) - Laurent Blanc rencontrera le président de la Fédération française de football (FFF), Noël Le Graët, jeudi soir pour discuter de l'éventuelle prolongation de son contrat de sélectionneur de l'équipe de France, qui prend fin samedi.

Les deux hommes pourraient se retrouver le lendemain pour une nouvelle réunion. Les tractations s'annoncent difficiles après le parcours sportif en demi-teinte des Bleus à l'Euro, et surtout la polémique née dans l'opinion publique du comportement de plusieurs joueurs.

Dans un communiqué, la Fédération française a annoncé mercredi soir que son Comité Exécutif se réunirait mardi matin prochain "pour tirer le bilan de la participation de l'Equipe de France à l'Euro 2012". Le président de la Fédération tiendra ensuite une conférence de presse.

Comme exigé par Noël Le Graët, Laurent Blanc, arrivé aux affaires en juillet 2010, a conduit l'équipe de France en quart de finale du Championnat d'Europe.

Mais le bilan chiffré de l'Euro - une victoire pour deux défaites et un match nul - ne permet pas au sélectionneur de se présenter en position de force.

D'autant que les dérapages verbaux et comportementaux d'une poignée de joueurs ont relancé en France le débat qui avait fait rage après le fiasco de la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud sur l'état d'esprit des Bleus.

Samir Nasri a suscité une vague de critiques pour ses insultes, proférées en deux occasions, contre des journalistes pendant la compétition. Hatem Ben Arfa a de son côté eu un accrochage avec Laurent Blanc après la défaite face à la Suède (2-0).

LAURENT BLANC EN GENDARME ?

Jérémy Ménez s'est signalé en injuriant l'arbitre lors de la défaite en quart de finale contre l'Espagne (2-0), tandis que Yann M'Vila a omis de serrer la main de son remplaçant Olivier Giroud et du sélectionneur lors de sa sortie du terrain.

Nasri a exprimé ses "regrets" mercredi et Yann M'Vila a également présenté des excuses.

Tous ces dossiers devraient être examinés mardi par le comité exécutif de la Fédération, qui n'a pas pouvoir de sanction mais qui décidera du bien-fondé d'une procédure disciplinaire concernant les uns et les autres.

Entretemps, le cas de Laurent Blanc devrait être réglé.

L'ancien entraîneur de Bordeaux avait manifesté bien avant l'Euro son envie de poursuivre l'aventure, mais l'idée de devoir jouer en permanence les gendarmes au sein du groupe France, et la possibilité d'une offre de la part de Tottenham, club de Premier League, pourrait l'inciter à un changement de cap.

Pour le président de la Fédération, il s'agit d'asseoir son autorité et de restaurer l'image des Bleus, à nouveau en désamour avec le public, et donc avec les sponsors, afin d'assurer sa réélection à la tête de la FFF en décembre prochain.

Noël Le Graët, soucieux de réduire sensiblement le budget de l'équipe de France, pourrait proposer un poste a minima à Laurent Blanc, que ce dernier refuserait.

La voie serait alors ouverte à la recherche d'un nouveau sélectionneur. Le nom de Didier Deschamps, sur le point de quitter Marseille, est le plus souvent cité.

Edité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant