Football: Blanc joue au plus malin avec son collègue anglais

le
0
Football: Blanc joue au plus malin avec son collègue anglais
Football: Blanc joue au plus malin avec son collègue anglais

CLAIREFONTAINE, Yvelines (Reuters) - Laurent Blanc n'a pas l'intention de dévoiler toutes ses batteries devant les observateurs anglais qui viendront observer la France mardi contre l'Estonie à une semaine du choc entre les deux pays à l'Euro.

"On est allé superviser les Anglais, et je pense que les Anglais vont venir nous superviser (mardi). C'est peut-être pour ça que demain on ne va quand même pas tout leur montrer, vous voyez ce que je veux dire", a déclaré lundi le sélectionneur à la veille du dernier match de préparation des Bleus.

Laurent Blanc a reconnu que son homologue anglais Roy Hodgson, nommé le 1er mai dernier seulement à la tête de la sélection, était moins bien loti que lui.

"Eux ont dû certainement faire avec le temps parce que le nouveau sélectionneur n'avait que deux matches pour mettre en place sa philosophie. S'il a voulu un petit peu nous 'roublarder', il n'a pas eu le temps de le faire, même s'il aurait aimé le faire", a-t-il estimé.

L'Angleterre a dû faire face avant l'Euro à une avalanche de forfaits. Le dernier en date est celui, dimanche, du défenseur central Gary Cahill, qui vient après ceux des milieux de terrain Frank Lampard et Gareth Barry et du troisième gardien John Ruddy.

Hodgson doit aussi tenir compte de la suspension de son meilleur atout offensif, Wayne Rooney, pour les deux premiers matches de la compétition.

"Ce qui me préoccupe et me motive, c'est l'équipe de France. On est bien sûr attentif aux joueurs qui seront absents contre nous, mais cela n'attire pas plus que cela notre attention", a commenté Laurent Blanc.

Les deux équipes figurent dans le groupe D, en compagnie de l'Ukraine et de la Suède.

Pascal Liétout, édité par Simon Carraud

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant