Football : Bielsa sème le doute sur son contrat à Marseille

le
0
Football : Bielsa sème le doute sur son contrat à Marseille
Football : Bielsa sème le doute sur son contrat à Marseille

Ne ratez jamais une conférence de presse de Marcelo Bielsa ! L'entraîneur argentin de l'Olympique de Marseille a une nouvelle fois suscité l'émoi en annonçant qu'il n'avait qu'un an de contrat avant de rectifier en précisant qu'il avait bien paraphé un contrat de deux ans mais assorti d'une clause de résiliation au bout d'un an.

«J'ai un contrat d'un an, un an sans option», a d'abord déclaré Bielsa en début de conférence ajoutant qu'il n'aimait «pas faire des projets à long terme». «C'est moi qui ai demandé un an. Il n'y a aucun mensonge dans tout cela, c'est un acte de considération envers l'institution», a ajouté El Loco (le fou).

Ses propos ont semé le trouble. En mai, le président marseillais Vincent Labrune avait annoncé que l'ancien sélectionneur du Chili s'était engagé pour deux saisons. En France, il n'est pas légal de faire signer un entraîneur pour seulement un an. C'est uniquement possible si le technicien n'a pas le diplôme requis (DEPF), ce qui est le cas pour Marcelo Bielsa.

«Le prestige de l'OM est supérieur au mien»

«Un contrat à long terme protège plus un entraîneur que l'institution, dans mon précédent club c'était pareil», a-t-il ajouté. Mais plus tard au cours de la conférence de presse, Bielsa a corrigé ses propos : «C'est bien un contrat de deux ans mais avec une clause prévoyant qu'au bout d'un an le contrat peut s'arrêter. Les deux parties peuvent la déclencher.»

De quoi suggérer l'idée d'un départ dès la fin de cette saison ? «Non, je ne confirme rien et n'infirme rien, a assuré l'intéressé, comme le rapporte l'Equipe. Le football est aléatoire et le prestige des entraîneurs et des clubs conditionne la relation. J'estime que le prestige de l'OM est supérieur au mien.»

Il s'agit d'une nouvelle pierre dans le jardin de Vincent Labrune. Le 4 septembre, Bielsa s'en était pris à son président, lui reprochant en substance de l'avoir mené en bateau sur les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant