Football - Bayern Munich : Guardiola, un bonheur presque parfait

le
0
Javi Martinez, Robert Lewandowski, Xabi Alonso et Pep Guardiola à l'entraînement à Doha au Qatar en janvier dernier (photoANDREAS GEBERT/DPA/AFP).
Javi Martinez, Robert Lewandowski, Xabi Alonso et Pep Guardiola à l'entraînement à Doha au Qatar en janvier dernier (photoANDREAS GEBERT/DPA/AFP).

Samedi 14 février 2016, le Bayern Munich se déplaçait à Augsburg pour la 21e journée de championnat. Un match a priori anodin, mais, à cette occasion, l'entraîneur du club bavarois Josep Guardiola se voit contraint d'aligner sur la pelouse une défense inédite qui culmine à seulement 1m74 de moyenne. Philip Lahm et Juan Bernat (qui mesurent tous deux 1m70) étaient les arrières latéraux et leur taille modeste ne présentait rien de choquant au regard de leur poste. En revanche, Joshua Kimmich (1m76) et David Alaba (1m80) évoluaient comme défenseurs axiaux. Or, dans le football moderne de très haut niveau, il est extrêmement rare de voir une charnière centrale s'élevant à moins de 1m80. Qui plus est en Allemagne où les défenses font appel le plus souvent à deux grandes tours avoisinant les 1m90.

Pep Guardiola a donc relevé ce pari et l'a même gagné avec brio puisque son équipe a fait ce jour-là une belle performance (victoire 3-1), notamment la première période, qui a été l'une des plus abouties de la saison. Une victoire qui conforte sa place de leader en championnat (huit points d'avance sur Dortmund). Mieux, David Alaba et Joshua Kimmich ne sont pas des défenseurs centraux de métier, ce qui paraît impensable en Bundesliga, une compétition où les entraîneurs n'aiment pas trop improviser sur ce point et préfèrent que les joueurs évoluent à leur poste prédéfini.

Révolutions et choc des cultures

...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant