Football. Bastia et Nice encore dans la tourmente

le
0
Football. Bastia et Nice encore dans la tourmente
Football. Bastia et Nice encore dans la tourmente

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) qui se réunit jeudi soir, devrait mettre en instruction, selon nos informations, le match Bastia-Nice (2-1) de samedi dernier. De nombreux incidents (maillot de Nice brûlé, tentatives d'envahissement du terrain des supporteurs bastiais) ont émaillé cette rencontre qui a dû être arrêtée plusieurs fois. Un arrêté préfectoral avait été pris et interdisait le déplacement des fans niçois qui entretiennent des relations conflictuelles avec leurs homologues bastiais. Parallèlement, une enquête a été ouverte par la police suite aux propos racistes proférés en tribunes. Les images vidéos sont actuellement analysées pour matérialiser les infractions et identifier les auteurs.

Ce n'est pas la première fois cette saison que les fans corses se signalent de manière négative. Il y a eu les dérapages lors du match à huis-clos contre Marseille lors de la première journée de L1, l'envahissement de la pelouse du stade Louis II en demi-finale de la coupe de la Ligue ou encore la banderole anti-Qatar. Le club bastiais risque gros et notamment un nouveau match à huis-clos, mais délocalisé cette fois.

Nice rappelé à l'ordre

De son côté, Nice est aussi dans le collimateur de la LFP et du ministère de l'Intérieur. Un courrier a été envoyé le 17 février dernier au président niçois Jean-Pierre Rivère par le commissaire Antoine Boutonnet, patron de la division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH). Dans cette missive, il est reproché au GYM d'avoir laissé ses joueurs contester un arrêté préfectoral interdisant le voyage des fans niçois à Metz le 31 janvier dernier. A l'échauffement, les hommes de Claude Puel avaient arboré des tee-shirt sur lesquels étaient inscrits: «Je suis ultra» sur la face avant et «Ultra interdit» dans le dos.

Enfin la missive pointe un nouveau dérapage d'Alexy Bossetti. Sur les réseaux sociaux, l'attaquant niçois a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant