Football : ballon d'or et émotion pour Ibrahimovic

le
0
Zlatan a remporté pour la neuvième fois le trophée du meilleur joueur suédois de l'année et en a profité pour rendre hommage à deux joueurs décédés ainsi qu'à son frère.
Zlatan a remporté pour la neuvième fois le trophée du meilleur joueur suédois de l'année et en a profité pour rendre hommage à deux joueurs décédés ainsi qu'à son frère.

On le connaissait pour ses petites phrases pleines d'arrogance à l'image de celle dont il s'était fendu à son arrivée à Paris : "Je ne connais pas la Ligue 1, mais la Ligue 1 me connaît." Lundi, c'est un tout autre genre de phrase que Zlatan a livré à son auditoire à l'occasion de la remise du trophée de meilleur joueur suédois de l'année. Une récompense qu'il a remportée pour la première fois en 2005 et qu'il rafle tous les ans depuis 2007. Lors de la cérémonie à Stockholm, retransmise à la télévision, l'attaquant du PSG a expliqué : "Je vis mon rêve d'enfant. Toutes les récompenses prouvent que je suis doué pour mon métier." Avant d'enchaîner sur la partie la plus émouvante de son discours : "Mais cela éclipse ce qui est arrivé à Klas Ingesson et Pontus Segerström (emportés tous les deux par un cancer à 46 et à 33 ans, NDLR). Mon frère est décédé il y a quelques mois après une maladie similaire." Alors, au bord des larmes, le joueur de 33 ans a conclu : "A coté du football, il y a une vie bien plus importante que celle du football et des honneurs. Qu'ils reposent en paix." Zlatan a ensuite reçu une ovation de la part des membres du public, certains se laissant même aller à verser une petite larme. La cérémonie a également mis à l'honneur Lotta Schelin, la joueuse de Lyon, chez les dames, cinquième fois Ballon de diamant. Schelin, 30 ans, qui avait obtenu son premier ballon de diamant en 2006, le remporte tous les...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant