Football : après 6 mois de tracas, le Barça va (presque) tout changer

le
0
Le président du Barça Josep Maria Bartomeu (à gauche) en compagnie du nouvel entraineur Luis Enrique.
Le président du Barça Josep Maria Bartomeu (à gauche) en compagnie du nouvel entraineur Luis Enrique.

La saison 2013-2014 restera dans la mémoire des socios barcelonais comme celle des remous en coulisse et des résultats décevants pour un club de ce standing (zéro titre). Quelques mois à peine après son intronisation, il était indispensable pour la direction désormais en place (et ce, jusqu'en 2016) de réagir pour tenter de remettre de l'ordre dans la maison blaugrana. Et les changements devraient être nombreux. Explications. La direction au révélateur Lorsque le président Sandro Rosell démissionne en janvier 2014, difficile de se douter que son retrait constitue le point de départ d'un semestre aussi chaotique pour le club. Fragilisé par la presse et par certains socios, qui contestent le prix du transfert de Neymar l'été précédent (95 millions d'euros, plutôt que 57), il part pour éviter qu'"une attaque injuste affecte négativement l'image du club". En réalité, à trop vouloir moucher son ennemi du Real Madrid sur le dossier Neymar, Rosell en a omis certains principes de la maison Barça : ici, l'argent ne doit pas couler de façon aussi ostentatoire que chez les Merengue. Un principe qu'il paraissait pourtant avoir assimilé au moment du transfert de Gareth Bale au Real Madrid quelques semaines plus tôt, pour une somme comprise entre 90 et 100 millions d'euros : "Je n'aurais pas payé 100 millions d'euros pour Bale. Barcelone ne peut se permettre cela. Si nous payons 100 millions, les gens deviendraient fous. Madrid est une...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant