Football: Ancelotti promet au Real du beau jeu et des titres

le
0
CARLO ANCELOTTI PROMET AU REAL DU BEAU JEU ET DES TITRES
CARLO ANCELOTTI PROMET AU REAL DU BEAU JEU ET DES TITRES

MADRID (Reuters) - Carlo Ancelotti a promis du beau jeu et des trophées mercredi aux supporters du Real Madrid, qu'il vient de rejoindre pour trois ans après avoir quitté le Paris Saint-Germain sur un titre de champion de France.

S'exprimant dans un mélange d'espagnol, de français et d'italien pour sa première conférence de presse, au lendemain de sa nomination, Carlo Ancelotti s'est dit déterminé à décrocher la dixième Ligue des champions après laquelle court le Real.

Il a aussi fait voeu de reconquérir la Liga aux dépens du FC Barcelone.

Parti du PSG avec dans ses bagages son adjoint anglais Paul Clement, le technicien italien a par ailleurs confirmé que l'ancien numéro dix de l'équipe de France Zinedine Zidane l'épaulerait sur le banc.

"J'aime le football et c'est pour cette raison que c'était un rêve d'entraîner un jour le Real. Aujourd'hui, ce rêve est devenu réalité", a expliqué Carlo Ancelotti, qui avait dit dès fin mai vouloir quitter le PSG.

"Je ne pense pas que je terminerai ma carrière au Real mais j'espère rester ici un long moment", a poursuivi l'Italien âgé de 54 ans, qui prend la succession de José Mourinho, parti à Chelsea.

Le technicien portugais s'était mis à dos la majeure partie de son vestiaire et Carlo Ancelotti, réputé pour ses qualités humaines et sa proximité avec les joueurs, tombe donc à point nommé. La presse espagnole l'a déjà surnommé "le pacificateur".

"J'ai un caractère différent de Mourinho mais j'éprouve beaucoup de respect pour lui. Je ne pense pas qu'on puisse nous comparer. Je me concentre sur le travail que j'ai à faire et ce sera au président de juger à la fin", a-t-il dit à ce sujet.

Sur le plan sportif, Carlo Ancelotti a souligné qu'il était déterminé à rapporter à Madrid une dixième Ligue des champions, lui qui l'a gagnée à quatre reprises, deux en tant que joueur et deux autres en tant qu'entraîneur, avec l'AC Milan.

"C'est un grand objectif du club, pour tout le monde. J'ai de l'ambition et une certaine responsabilité par rapport à cela. C'est une motivation immense", a-t-il souligné.

Prendre le dessus sur le Barça, qui vient de frapper un grand coup en recrutant le Brésilien Neymar, figure également sur la feuille de route de l'ancien entraîneur parisien qui n'est pas effrayé par ce défi.

"Ils sont les plus compétitifs en Espagne mais nous sommes parfaitement capables de les dépasser. Je m'attends à des matches fantastiques et je ne pense pas que le Real soit inférieur", a-t-il prévenu.

Iain Rogers; Olivier Guillemain pour le service français, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant