Football: à Lyon, Jean-Michel Aulas est toujours vendeur

le
0
L'OLYMPIQUE LYONNAIS CHERCHE TOUJOURS À VENDRE DES JOUEURS CET HIVER
L'OLYMPIQUE LYONNAIS CHERCHE TOUJOURS À VENDRE DES JOUEURS CET HIVER

LYON (Reuters) - L'Olympique lyonnais, déjà très actif lors du mercato d'été côté ventes, souhaiterait encore se séparer cet hiver d'un ou plusieurs joueurs afin d'alléger sa masse salariale, a dit vendredi son président, Jean-Michel Aulas.

A l'intersaison dernière, l'OL a pris un tournant et fait un pari en vendant ou en laissant partir plusieurs joueurs cadres tels que Hugo Lloris, Cris, Ederson, Kim Källström ou encore Aly Cissokho.

Club roi des années 2000 avec sept titres de champion de France, l'OL s'en est remis à sa jeunesse pour pallier ces départs. Et l'entreprise a plutôt bien fonctionné, puisque à mi-parcours Lyon est deuxième de Ligue 1 à égalité de points avec le leader, le PSG et Marseille, troisième.

Mais Jean-Michel Aulas, qui préside le seul club de l'élite à être coté en Bourse, ne veut pas s'arrêter là.

Pour preuve, il a confirmé vendredi le départ en prêt pour six mois à Fluminense, au Brésil, de l'arrière argentin Fabian Monzon, arrivé cet été de Nice.

"Il y aura évidemment d'autres mouvements pendant ce mercato", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

"L'idéal serait de réaliser un transfert important (...) Si cela ne pouvait pas être le cas, il pourrait y avoir un ou deux autres prêts pendant cette période-là avec une vision qui est de diminuer la masse salariale et puis aussi une vision sportive, qui est d'éviter une forme de concurrence", a-t-il ajouté.

Depuis l'ouverture du mercato d'hiver le 1er janvier, Lyon discute avec plusieurs clubs pour céder son attaquant Bafétimbi Gomis, auteur de 11 buts en championnat depuis le début de la saison.

"Ça va s'accélérer dans les 15 derniers jours du mercato", a expliqué Jean-Michel Aulas, répétant plusieurs fois qu'en cas de départs les ambitions de l'OL demeureraient "intactes".

Il a en outre fait savoir que l'intérêt des Turcs du Besiktas pour Jimmy Briand, rapporté par la presse, était avéré.

André Assier, édité par Olivier Guillemain et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant