Foot - Une histoire d'Euro #2012 : l'Espagne toute-puissante

le
0
L'Espagne a remporté les deux dernières éditions du championnat d'Europe des nations.
L'Espagne a remporté les deux dernières éditions du championnat d'Europe des nations.

C'est dans un contexte de défiance que l'Europe du football se rend en Pologne et en Ukraine pour y jouer le 14e Championnat d'Europe des nations de l'histoire, le 3e organisé conjointement par deux nations (après Suisse-Autriche en 2008 et Belgique-Pays-Bas en 2000).

L'environnement est rendu lourd par la situation politique ukrainienne, prémices de la crise actuelle. De nombreux dirigeants européens choisissent de ne pas se rendre sur place, à la suite notamment de l'emprisonnement de l'opposante politique Ioulia Tymochenko, égérie de la « révolution orange » qui s'opère progressivement dans le pays.

Par ailleurs, le fléau du hooliganisme, fortement ancré dans ces deux pays, ainsi que les capacités d'accueil sont en question. Des craintes vérifiées durant le tournoi avec de nombreux incidents qui entraînent des procédures disciplinaires de la part de l'UEFA. En tribunes, l'Italien Mario Balotelli est régulièrement l'objet de quolibets racistes, tandis qu'à l'extérieur du stade les supporteurs russes sont à un cheveu de faire sanctionner leur équipe d'un retrait de 6 points pour la prochaine campagne d'éliminatoires, en raison de violences.

La France convalescente...

Côté terrain, le premier tour est fatal aux deux pays organisateurs. La Pologne espère jusqu'au 3e match, mais s'incline (0-1) contre la République tchèque dans une sorte de 8es de finale, et quitte le tournoi sans la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant