Foot - qualifications au Mondial 2018 : les Pays-Bas et la Suède pour les Bleus

le
0
Foot - qualifications au Mondial 2018 : les Pays-Bas et la Suède pour les Bleus
Foot - qualifications au Mondial 2018 : les Pays-Bas et la Suède pour les Bleus

Pays-Bas, Suède, Bulgarie, Biélorussie et Luxembourg... Rejetés dans le chapeau 2 du tirage au sort après leur récente dégringolade au classement Fifa (22e rang mondial, 15e nation européenne), les Bleus ont hérité ce samedi d’un groupe plutôt corsé pour les qualifications à la Coupe du monde 2018 en Russie.

Organisé à Saint-Pétersbourg en présence du gratin footballistique mondial, le tirage n’a pas tellement souri au cortège tricolore. Alors que la France aurait également pu tomber sur l’Allemagne, l’Espagne ou la Belgique, présentés comme les ogres du chapeau 1, c’est finalement la boule des Pays-Bas, autre poids lourd, qui a été piochée par Aleksandr Kerjakov et Oliver Bierhoff.

Outre cet adversaire de taille, les hommes de Didier Deschamps trouveront également sur leur chemin la Suède (qui devrait être orpheline d’Ibrahimovic), gros morceau du chapeau 3. Ils ne devront pas non plus perdre de points lors de quelques déplacements périlleux à l’Est : seul le premier du groupe validera en effet son billet direct pour la Russie. Le deuxième devra en revanche passer par les barrages. Une épreuve que les Bleus ont franchi dans la douleur — et c’est peu dire — lors des deux dernières éditions, en venant à bout de l’Eire en 2009, et de l’Ukraine en 2013.

Les hommes de Didier Deschamps ont encore le temps de s’y préparer, puisque les qualifications de la zone Europe ne débuteront pas avant le 4 septembre 2016. Et avant cela, il y a un Euro à disputer.

«Difficile» pour Le Graët, «solide» pour Deschamps

«C'est un groupe équilibré, qui va être difficile, ce sont de belles équipes, cela fera de beaux matches», a réagi en soirée Noël Le Graët, président de la Fédération française de football.  «Les Pays-Bas c'est un énorme pays de football, avec une Coupe du monde magnifique au Brésil où ils finissent troisièmes. Ils jouent bien au ballon, sont solides, techniques, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant