Foot : pas de Ligue 2 pour Luzenac

le
1
Foot : pas de Ligue 2 pour Luzenac
Foot : pas de Ligue 2 pour Luzenac

Coup de théâtre. Réuni ce vendredi à Paris, le conseil d'administration de la Ligue de football professionnel a décidé de ne pas accorder le statut professionnel à Luzenac. Deuxième du championnat National (3e division) la saison passée et promu sportivement à l'étage supérieur, le club ariégois n'est donc pas autorisé à participer au championnat de Ligue 2.

La raison invoquée par la LFP est liée, non pas aux finances du club, mais à l'absence d'un stade homologué capable de recevoir les rencontres de Luzenac. Ce village ariégois de 650 habitants situé à 120 kilomètres de Toulouse avait pourtant trouvé un accord avec le club de rugby du Stade Toulousain pour disputer ses matches à domicile au stade Ernest-Wallon. Mais selon les dirigeants de la LFP, les standards de sécurité n'étaient pas suffisants

Jeudi, la société en charge de la gestion du stade de la Mosson à Montpellier avait de son côté refusé d'accéder à la demande du club dont Fabien Barthez est le directeur général. Alors que la deuxième journée de Ligue 2 se dispute ce week-end et que Luzenac ne figure sur aucun calendrier officiel, ni en L2 ni en National, le club ariégois conserve la possibilité de faire appel de la décision de la LFP devant une juridiction administrative.

Le président du club ariégeois de Luzenac, Jérôme Ducros, a annoncé vendredi qu'il allait «continuer le combat», en justice, pour obtenir la montée du club en L2, en jugeant que la Ligue de football professionnel (LFP) n'invoque que «faux prétextes» pour la bloquer. «L'opération menée par la LFP depuis maintenant trois mois, c'est se débrouiller par tous les moyens pour ne pas que le LAP évolue en L2. Ils cherchent tous les faux prétextes! C'est d'un ridicule! », a déclaré le président du Luzenac Ariège Pyrénées (LAP), M. Ducros, PDG d'un groupe immobilier toulousain. «Le combat continue pour faire valoir nos droits, c'est clair et net. On va tout faire pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tpam52 le lundi 11 aout 2014 à 09:20

    Les amateurs ne peuvent quand même pas venir jouer dans la cours des pros du fric.Quant on voit la Coupe du Monde de rugby se dérouler sur un "modeste" stade d'entrainement avec des barrières mobiles autours !...Le football ne sort encore pas gagnant de cette décision ou l'argent dépasse le sport.