Foot, moins de 17 ans : que sont devenus les champions d'Europe 2004 ?

le
0
Foot, moins de 17 ans : que sont devenus les champions d'Europe 2004 ?
Foot, moins de 17 ans : que sont devenus les champions d'Europe 2004 ?

Onze ans après un premier sacre européen de l'équipe de France de football des moins de 17 ans,les Bleuets, emmenés cette fois par Luca Zidane, ont récidivé ce vendredi soir en battant l'Allemagne (4-1). Les 18 champions d'Europe 2004 - génération née en 1987 - ont eu des vies très contrastées depuis. Il y a les stars, que tout le monde connaît. Karim Benzema, remplaçant le jour de la finale contre l'Espagne de Gérard Piqué (victoire 2-1), est la première d'entre elles. Il évolue au Real Madrid évidemment. Tandis que Jérémy Ménez claque des buts l'AC Milan (4e meilleur buteur de la Série A), Samir Nasri, second buteur en 2004, demeure un joueur important de Manchester City malgré une saison en dents de scie et une retraite internationale forcée. Hatem Ben Arfa, sans club depuis janvier, espère toujours s'engager avec Nice.

Moins stars mais quand même connus, Benoît Costil, le titulaire de l'époque, garde les buts de Rennes, Rémy Riou ceux de Nantes. Il y a aussi ces joueurs dont on parle de temps en temps même si leur carrière reste anonyme: Kevin Constant, buteur dès la première minute contre l'Espagne, ancien de l'AC Milan entre 2012 et 2014, a rejoint cette saison la Ligue 1 turque et Trabzonspor alors que Thomas Mangani joue désormais à Angers (Ligue 2). Steven Thicot fait son trou en L1 portugaise à Belenenses et Serge Akakpo en L1 ukrainienne au FC Hoverla depuis janvier 2014 après une trajectoire qui l'a mené en Roumanie ou en Slovenie. A Auxerre, son club formateur, il est resté cantonné à l'équipe réserve. Karim El Mourabet poursuit son chemin en L1 marocaine à l'OC Safi.

Un seul n’a pas sa fiche wikipedia

Pierre Ducasse était un remplaçant du Bordeaux de Laurent Blanc champion de France en 2009 et après des expériences à Lorient ou Lens, se retrouve sans club. Plus de club, c'est également le cas aujourd'hui de Maxime Josse depuis une expérience en L1 grecque à Kalloni en 2013-2014. Même ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant