FOOT : Michel Platini réélu à la tête de l'Uefa

le
0
FOOT : Michel Platini réélu à la tête de l'Uefa
FOOT : Michel Platini réélu à la tête de l'Uefa

En matière de suspense on a fait mieux. Michel Platini a été réélu mardi matin pour quatre ans à la présidence de l'Uefa à Vienne en Autriche. Le Français, 59 ans, a été reconduit par acclamation pour un troisième mandat lors du 39e Congrès de l'instance du football européen.

L'ex-triple Ballon d'Or avait accédé pour la première fois au poste en 2007 sur un score serré face au président sortant Lennart Johansson. A Paris, en 2011, il avait déjà été reconduit par acclamation. A Vienne, comme à Paris, aucun autre candidat ne s'était présenté contre son bilan incontesté.

Après une brillante carrière de joueur, le champion d'Europe en 1984 à la tête de l'équipe de France, Platini a parfaitement réussi sa reconversion. «En 2007, je m'étais fait élire sur un programme que certains considéraient, non sans un certain mépris d'ailleurs, comme "romantique". Tous ensemble, nous avons su montrer que l'on pouvait conjuguer romantisme et réalisme; idéaux et actions», s'est-il félicité mardi à la tribune avant de saluer les 54 délégués qui l'ont acclamé.

Les revenus de l'Uefa ont triplé en 8 ans

Comment expliquer le succès du Français, passé maître dans l'art de la conquête du pouvoir ? Son instance a réussi «en huit ans le tour de force de quasiment tripler ses revenus tout en ouvrant ses compétitions au plus grand nombre», ce qui «peut créer jalousies ou incompréhensions», comme l'a rappelé mardi l'ex-joueur vedette de la Juventus.

A l'issue de la saison 2006-2007, soit une saison engagée avant que Platini ne devienne président, le total des recettes était de 895,5 millions d'euros pour l'UEFA. En 2013-2014, elles ont atteint 1,73 milliard d'euros, avec une progression de 1,8%, soit 31,5 millions en plus par rapport à la saison précédente. Et les projections pour 2015-2016 font état de 4,6 milliards de recettes, en raison notamment d'un Euro, en France, passant de 16 à 24 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant