Foot : Luzenac rétrogradé en 7e division !

le
1
Foot : Luzenac rétrogradé en 7e division !
Foot : Luzenac rétrogradé en 7e division !

Le club de Luzenac redémarrera la saison au niveau amateur. C'est le triste épilogue d'un feuilleton né au lendemain d'une montée en Ligue 2 obtenue sur le terrain mais remise en cause par les instances de la LFP lui avait interdit la L2, d'abord pour des raisons financières, puis pour des raisons de stade non conforme.

La réunion de mercredi matin entre Noël Le Graët, le président de la FFF et les dirigeants du club ariégeois, privés de montée en Ligue 2 et qui réclamaient leur réintégration en National (3ème division), n'a pas débouché sur un accord.

« Nous avons eu une discussion aimable de près d'une heure, souligne pourtant Noël Le Graët au parisien.fr. J'attends désormais leur réponse à notre proposition. » La réponse prendra la forme d'une liquidation. «Le club arrête et repart en DHR, l'équipe 2 devient l'équipe 1, les joueurs sont libérés de leur contrat et sont maintenant sur le marché de l'emploi», a confirmé à l'AFP Nicolas Dieuze, qui s'exprimait à la sortie d'une réunion des joueurs avec Barthez. La DHR est l'équivalent de la division 7 (amateur).

Dans les faits, la FFF avait proposé mercredi matin à Luzenac de rejouer cette saison en CFA2 (5ème division) mais sans possibilité assurée de jouer en National la saison prochaine comme annoncé dans certains médias. «Ça, ce sont des mecs en fin de repas qui ont pu sortir ce genre de bêtises, poursuit Le Graët. Si Luzenac finissait premier en CFA2, il jouerait en CFA la saison suivante. Mais c'est tout».

«Les joueurs comme beaucoup de personnes en France, vont aller pointer à Pôle emploi»

Jérôme Ducros le président de Luzenac et Fabien Barthez, le directeur sportif, ne s'attendaient pas à cette simple offre de CFA 2. «Je suis dévasté, je n'en peux plus», avait confié Ducros à la «Dépêche du Midi» avant de rencontrer en fin d 'après-midi les joueurs pour leur annoncer la triste nouvelle de la cessation d'activités de la SASP ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le mercredi 10 sept 2014 à 18:40

    la honte; c'est le "fric spectacle" qui l'emporte