FOOT. Ligue 1 : Lyon enfonce Valenciennes

le
0
FOOT. Ligue 1 : Lyon enfonce Valenciennes
FOOT. Ligue 1 : Lyon enfonce Valenciennes

Lyon s'est remis de ses deux giffles après ses deux revers en une semaine face aux Verts (1-2) et la Juve (0-1). En s'imposant (2-1) dimanche à Valenciennes, notamment grâce à un penalty stoppé par Lopes, l'OL consolide sa cinquième place et revient à quatre unités de Saint-Etienne. Toujours ça de pris à une semaine de la réception du PSG à Gerland.

Pas besoin de chercher bien loin pourquoi Valenciennes est si mauvais cette saison. L'équipe nordiste est tout simplement tétanisée par la peur. Les Lyonnais étaient pourtant logiquement un peu émoussés. Mais les hommes d'Ariel Jacobs ont seulement songé, en première période, à faire tourner le ballon sans jamais tenter de s'approcher des buts d'Anthony Lopes. A l'exception d'une frappe ratée de Pujol (7ème). Sans Lacazette ni Umtiti, laissés sur le banc, l'OL s'est longtemps contenté de gérer ses passes en milieu de terrain. Mais sur leur unique tentative, les Lyonnais ont ouvert le score. Le déroulé du but en dit long sur l'affligeante faiblesse de VA. Sur un centre de Bedimo, Ciss n'a qu'à surgir pour couper la trajectoire. Mais mal positionné, il est est pris à contre-pied et laisse Gomis marquer dans le but vide (0-1, 29ème). Le but n'est pas beau mais il est historique pour l'avant-centre lyonnais. C'est son centième en Ligue 1 (38 avec Saint-Etienne et 62 sous le maillot de l'OL). Et au passage, Gomis prouve qu'il adore Valenciennes : c'est la quatrième fois de suite qu'il marque dans un match face aux Nordistes...

Après la pause, le Ghanéen Majeed Waris, sur un exploit personnel, réveille le stade et égalise (1-1, 66ème). C'est sa neuvième réalisation depuis son arrivée en janvier. Mais trois minutes plus tard, profitant d'un marquage trop lâche, le jeune Jordan Ferri décoche une violente frappe de 20 mètres et bat Novaes (1-2, 69ème). Et à Valenciennes, les approximations font des petits : VA obtient un penalty en fin de rencontre. Mais Waris le tire trop ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant