Foot : grande année pour le Real Madrid vainqueur du Mondial des clubs

le
0
Foot : grande année pour le Real Madrid vainqueur du Mondial des clubs
Foot : grande année pour le Real Madrid vainqueur du Mondial des clubs

Le Real Madrid, toujours aussi intraitable, a remporté son premier Mondial des clubs en dominant en toute logique 2 à 0 une équipe argentine de San Lorenzo trop vite asphyxiée par le niveau de jeu du champion d'Europe, samedi soir à Marrakech, au Maroc. Lauréate de la Copa Libertadores, l'équipe de coeur du pape François rêvait sans doute d'une divine surprise. Mais le Real, qui termine l'année sur un 22e succès d'affilée et quatre titres (après la Coupe du roi, la Ligue des champions et la Supercoupe d'Europe), était trop fort et l'écart trop grand.

A l'image du Bayern Munich l'an dernier, le club madrilène le voulait trop, aussi, ce nouveau trophée, afin de clôturer une année «inoubliable». «Cette équipe mérite le titre», avait estimé vendredi son entraîneur, Carlo Ancelotti, déjà lauréat du tournoi en 2007 avec le Milan AC. «Extrêmement heureux» après le succès final de ses troupes, l'Italien s'est montré encore plus direct. «Je pense que le Real Madrid est vraiment la meilleure équipe du monde», a-t-il clamé.

Sergio Ramos et Gareth Bale...

Dans un stade magnifique de ferveur, San Lorenzo a pourtant tenté de plier sans rompre face aux assauts de Benzema, Ronaldo ou Bale, s'efforçant d'exploiter chaque opportunité de contre. Mais, à la mi-temps, une statistique trahissait la vanité de cette tactique par défaut: l'absence du moindre tir des Argentins. Dans le même temps, le Real avait lui essayé à sept reprises, notamment par Cristiano Ronaldo sur coup franc (7e), puis Karim Benzema, des 20 m, d'un tir stoppé en deux temps par Torrico (20e).

Mais, comme en demie face à Cruz Azul (4-0), c'est de Sergio Ramos qu'a jailli la lumière. Sur corner, le défenseur espagnol, un temps incertain, est parvenu à devancer le «vieux» Mario Yepes (bientôt 39 ans) pour catapulter le ballon de la tête dans le but (37e). Sorti en fin de match, il a même été élu meilleur joueur du tournoi. San Lorenzo, qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant