Foot : faut-il miser sur les clubs cotés en Bourse ?

le , mis à jour le
0
De 37 clubs européens en 2003, l'indice Stoxx Europe Football n'en compte plus que 22 aujourd'hui. (© V. Ywanoff / Le Revenu)
De 37 clubs européens en 2003, l'indice Stoxx Europe Football n'en compte plus que 22 aujourd'hui. (© V. Ywanoff / Le Revenu)

Investir en Bourse dans un club de Football n’est pas une mince affaire. L’indice Stoxx Europe Football qui regroupe les clubs de football européens cotés en Bourse (ainsi que certains clubs turcs) n’a guère fait d’étincelle. Certes, la performance depuis le début de l’année s’avère honorable avec un gain de 18%, mais l’indice fait moins bien que le CAC 40 (+22,7%) ou l’indice Small et Mid Cap (+22 %). Pire, sur trois ans l’indice du football cède 8,6%, contre un gain de 62% pour le CAC 40.

De 37 clubs européens en 2003, le Stoxx Europe Football ne compte plus que 22 clubs : trois clubs italiens (As Roma, Juventus de Turin et Lazio de Rome), trois clubs portugais (Sporting, Porto, Benfica), un club allemand (Dortmund), un club français (Olympique Lyonnais). Cinq clubs danois et quatre clubs turcs…En 2000, le Royaume-Uni comptait douze équipes cotées en Bourse. Aujourd'hui, il n'en reste plus qu'une: Manchester United.

Manchester United : une réussite Bloc "A lire aussi"

Le club anglais le plus emblématique d’Angleterre est côté à la Bourse de New York. Le 10 août 2012, Manchester United, propriété de l'investisseur américain Malcolm Glazer, qui a fait fortune dans les centres commerciaux, a été introduit à la Bourse de New York au prix de 14 dollars par action levant 189 millions d'euros (10% de son capital).

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant