FOOT: Barcelone pourra finalement recruter

le
0
FOOT: Barcelone pourra finalement recruter
FOOT: Barcelone pourra finalement recruter

C'est un feu vert provisoire que le FC Barcelone vient de recevoir de la La Fédération internationale de football (Fifa). Interdit de recrutement depuis le 2 avril par la même instance pour des infractions relatives au recrutement dans son centre de formation de dix joueurs mineurs, le club catalan a fait appel de sa suspension, une procédure qui a valeur de suspension.

La Fifa justifie sa décision par «la complexité du dossier» et de la durée prévisible des procédures judiciaires qui pourraient suivre. En effet, reconnaît-elle, «la Commission de Recours de la FIFA ne semble pas être en mesure de rendre une décision en la matière suffisamment tôt pour qu'un éventuel appel du club contre sa décision devant le Tribunal Arbitral du Sport puisse être jugé avant le début de la prochaine période d'enregistrement», c'est-à-dire le 1er juillet prochain.

Dans son acte de condamnation assortie d'une amende de 370 000 euros, la Fifa avait donnée 90 jours au Barça pour régulariser la situation au sein de son centre de formation de la Masia, où de nombreux talents aujourd'hui en équipe pro comme Lionel Messi ont été élevés.

Soulagement

C'est peu dire que le champion d'Espagne en titre, déjà empêtré dans l'affaire du transfert du Brésilien Neymar, doit accueillir cette décision avec soulagement. La sanction devait en effet s'appliquer sur les deux prochaines périodes de transferts, c'est à dire sur les marchés de l'été 2014 et de l'hiver 2015.

Après des années fastes, le club des Messi, Iniesta et Xavi pourrait connaître sa première saison sans aucun titre depuis 2007-2008 et fait face à un vieillissement général de ses cadres (Xavi, 34 ans; Valdès, 32 ans; Alvès, 30 ans). La suspension permise par la Fifa va donner l'occasion à la direction catalane de se lancer rapidement dans des recrutements express. Car d'ici là, la suspension pourrait être confirmée en juridiction d'appel et validé ensuite par le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant