Fonterra dénonce une réglementation en Nouvelle-Zélande

le
0
(Commodesk) Fonterra, le premier exportateur mondial de lait, proteste contre une nouvelle réglementation du gouvernement néo-zélandais sur le marché du lait. Les autorités envisagent de l'obliger à laisser 5% de la production de ses coopératives à la disposition d'autres compagnies, contre 4% actuellement.

Créé en 2001, Fonterra contrôlait au départ 96% de la collecte nationale de lait, ce qui lui conférait une grande influence sur les prix de vente. Plusieurs dispositions successives, dont celle actuellement en discussion, visent à limiter le poids de Fonterra sur le marché néo-zélandais pour faire baisser les prix payés par les consommateurs.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant