Fonds luxembourgeois : DSK s'explique après le suicide de son associé

le
4
Fonds luxembourgeois : DSK s'explique après le suicide de son associé
Fonds luxembourgeois : DSK s'explique après le suicide de son associé

Après les affaires du Sofitel de New York et du Carlton de Lille, Dominique Strauss-Kahn est confronté à une nouvelle épreuve. Le suicide de Thierry Leyne, son associé au sein du fonds luxembourgeois LSK (Leyne Strauss-Kahn Partners), en pleines difficultés financières, a créé la stupeur dans le monde de la finance et suscité de nombreuses questions. Pour la première fois, DSK s'explique dans un long entretien au Parisien - Aujourd'hui en France. L'ex-patron du FMI précise le rôle qu'il tenait auprès de Thierry Leyne.

Pourquoi avez-vous démissionné de la présidence de LSK ?

DOMINIQUE STRAUSS-KAHN. Je veux dire d'abord que cette histoire est un terrible drame humain. Thierry Leyne laisse derrière lui une compagne et quatre enfants dont la mère a disparu il y a quelques années. C'est une situation dramatique qui me touche personnellement. J'ai décidé de démissionner de la présidence de LSK pour deux raisons. J'ai constaté à la fin de l'été que le projet n'était pas conforme à ce que nous avions envisagé ensemble et ne correspondait pas à ce que je cherchais. J'ai donc décidé de me recentrer sur ma société personnelle, Parnasse International. Cette société, dont le siège est au Maroc, propose des conférences et conseille aussi des entreprises et des gouvernements. C'est cette société qui avait investi dans la société de Thierry Leyne.

Quel était exactement ce projet ?

Thierry Leyne avait monté une compagnie financière qui faisait essentiellement de la gestion d'actifs. Il n'y avait pas de département de banque d'affaires. Je devais la créer en la centrant sur le conseil aux gouvernements et accessoirement aux entreprises. Mais au bout du compte, il n'y avait que moi qui apportais des affaires, ce qui ne correspondait pas à ce que j'attendais d'un partenariat.

On ne comprend pas vraiment ce qui vous a amené à sortir de LSK.

Il faut être clair. Thierry Leyne était le directeur général et gérait ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dioptaze le jeudi 30 oct 2014 à 08:15

    Il aime les cryptos dsk https://cryptosrevolution.wix.com/beta

  • soulamer le jeudi 30 oct 2014 à 07:57

    luxembourg maroc cahuzac

  • fredgues le jeudi 30 oct 2014 à 07:57

    DSK connection : No Comment .

  • unknown9 le jeudi 30 oct 2014 à 07:50

    Que de contradictions dans les réponses, et quel manque de professionnalisme...