Fondation pour l'islam de France : Chevènement crispe les musulmans

le , mis à jour à 10:16
7

Jusque-là, tout allait bien. Malgré quelques critiques, la nomination annoncée de Jean-Pierre Chevènement à la présidence de la Fondation pour les œuvres de l'islam de France semblait dans les tuyaux.

 

Mais depuis lundi et une interview accordée à notre journal, ce n'est plus aussi sûr. « Les musulmans, comme tous les citoyens français, doivent pouvoir pratiquer leur culte en toute liberté, nous déclarait-il, avant d'ajouter : Le conseil que je donne dans cette période difficile est celui de discrétion. » La polémique, qui a aussitôt enflé sur les réseaux sociaux, a pris hier — au retour du week-end du 15 août — un tour plus institutionnel. « Comment ça, discrets ? On ne va quand même pas vivre sous terre, comme des taupes ou des rats ? » s'indigne Abdallah Zekri, secrétaire général du Conseil français du culte musulman (CFCM), l'organisme représentatif de l'islam dans le pays. Je suis citoyen français à 100 %. Je ne vais quand même pas me faire tout petit parce que je suis musulman ! » poursuit celui qui est aussi à la tête de l'Observatoire national de l'islamophobie. Au PS (dont Chevènement a longtemps été un des piliers), d'autres s'émeuvent de cette sortie. « Propos ambigus voire malsains », a tweeté la sénatrice de Marseille Samia Ghali. Sa collègue parisienne Bariza Khiari, « musulmane revendiquée » et « farouchement républicaine », est également mal à l'aise. « J'ai une très grande considération pour Jean-Pierre Chevènement, mais dire cela alors qu'il est pressenti à la tête de la Fondation de l'islam, c'est particulièrement maladroit », regrette-t-elle.

 

Au-delà du faux pas, c'est le contenu même de l'interview qui dérange les dignitaires musulmans. « Dans l'interview, il fixe déjà le programme de sa future présidence... alors qu'il ne l'est pas encore (NDLR : la désignation est prévue en octobre par le gouvernement). S'il est nommé, il ne sera pas ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7163258 il y a 5 mois

    Il n'ont besoin de personne pour être crispés les musulmans!!

  • pierry5 il y a 5 mois

    M940878 Faudrait peut-être ajouter les protestants, anglicans, réformistes, orthodoxes, et tant d'autres, ça en ferait des fondations. Tout ça généralement payé par le contribuable.

  • dotcom1 il y a 5 mois

    La discrétion et la modestie sont des valeurs étrangères à M. Zekri et aux autres agitateurs qui vocifèrent à tord et à travers.

  • pichou59 il y a 5 mois

    un comble, il faut que hollande place encore ses petits copains, combien perçoit-il comme indemnité......?

  • M940878 il y a 5 mois

    pourquoi pas une fondation pour le Christianisme , le Bouddhisme l'Hindouisme etc ?, les muslims ne sont pas le nombril du monde que je sache

  • rodde12 il y a 5 mois

    C'est pas la peine de réagir, c'est censuré. on n'a même pas le droit de dire que...

  • frk987 il y a 5 mois

    Faut reconnaître que la phrase de Chevènement était pour le moins étrange. 77 ans...à la RETRAITE, ras le bol de ces vx ....