Fonctionnaires : Marylise Lebranchu veut une refonte des grilles de rémunération

le
6
Fonctionnaires : Marylise Lebranchu veut une refonte des grilles de rémunération
Fonctionnaires : Marylise Lebranchu veut une refonte des grilles de rémunération

Si le gouvernement se refuse à augmenter le point d'indice des fonctionnaires, bloqué depuis 2010, ce qui serait synonyme d'une augmentation générale, Marylise Lebranchu a annoncé ce mardi une refonte des grilles de rémunération des fonctionnaires à partir de 2017. Selon la ministre de la Fonction publique, les cinq millions de fonctionnaires devraient toucher jusqu'à 70 euros de plus par mois à l'horizon 2020. «On démarre aujourd'hui, on est en 2015. La signature interviendra, je l'espère, en septembre et je me donne jusqu'à 2020», a-t-elle déclaré sur RMC et BFM TV.

Pour rendre les carrières plus attractives, le gouvernement entend revoir toutes les grilles de rémunération (catégories A, B et C). Un chantier inédit depuis le vaste accord Durafour de 1990, dont l'application s'étendait sur sept ans. Il s'agira notamment de remplacer une part des primes par une grille revalorisée, et d'ajouter des mesures complémentaires de revalorisation. En contrepartie de cette amélioration des carrières, l'idée est de les allonger. En clair, il faudra plus de temps à un agent pour atteindre son plus haut niveau de salaire, la durée actuelle étant d'environ 25 ans.

VIDEO. Rémunération des fonctionnaires : un coup de pouce à partir de 2017

Alors que, selon l'Insee, les fonctionnaires ont vu leur salaire net moyen diminuer entre 2012 et 2013, en tenant compte de l'inflation, comme les deux années précédentes, Marylise Lebranchu rappelle qu'un coup de pouce a déjà été accordé aux agents de catégorie C, les plus mal payés, représentant 46 euros en moyenne par mois pour près de 1,6 million d'agents. Mais la ministre s'est montrée catégorique sur le point d'indice dont l'augmentation de 1% de la valeur, selon la Cour des comptes, coûterait 1,8 milliard d'euros pour les trois fonctions publiques (Etat, territoriale et hospitalière).

.

«Au jour où je vous parle. Le Premier ministre et le président de la République ont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4278104 le mardi 16 juin 2015 à 14:25

    70€ net en 5 ans, c'est ridicule, le smic entre 2010 et 2015 à pris 88€ nets (113.75€ bruts) par mois! Mig737, change d'entreprise si tu es sûr que en 2020 tu ne toucheras pas 70€ de plus par mois et qu'en plus tu n'as pas été augmenté depuis 2009.

  • d.e.s.t. le mardi 16 juin 2015 à 13:06

    La suppression du jour de carence pour les fonctionnaires est une atteinte au principe d'égalité des citoyens: qu'en penserait la Cour européenne si nous faisions une class-action avec des millions de signatures?

  • Mig737 le mardi 16 juin 2015 à 12:58

    Sinon, moi aussi je vais être augmenté de 70€ d'ici 2020 puisque je n'ai pas eu d'augmentation depuis la crise (2009)? A ben non, je suis dans le privé...

  • d.e.s.t. le mardi 16 juin 2015 à 12:57

    Lebranchu ne peut pas être refondue, elle est déjà suffisamment fondue! Donner un peu plus d'avantages à des gens déjà inutiles pour 1 million d'entre eux et abusant des arrêts-maladie et absences non justifiées pour les autres, c'est une provocation inacceptable!

  • Mig737 le mardi 16 juin 2015 à 12:56

    Sinon, ce n'est pas la peine de rendre les métiers public plus attrayants, ils le sont déjà compte-tenu que personne n'en sort et que beaucoup de monde veut y entrer (tu m'étonnes, avec les temps qui court, c'est un boulot bien payé et surtout assuré à vie...)

  • Mig737 le mardi 16 juin 2015 à 12:54

    Au bout de 25 ans de maison tu es au taquet de ce que tu peux avoir et les augmentation sont données automatiquement à l'indice, en gros aucune récompense de l'effort et du travail bien fait, c'est surtout ça qu'il faut revoir et laisser tomber cette grille!