Fonctionnaires : l'État a du mal à contrôler ses charges de personnel

le
0
Une étude de l'Insee publiée mardi montre que la rémunération nette moyenne a progressé de 0,8 % en euros constants en 2010 (contre 0,7 % dans le secteur privé), à 2 459 euros.

C'est le premier poste de dépenses dans le budget de l'État: le traitement et les pensions des 2,5 millions de fonctionnaires d'État. Depuis 2011, les syndicats se plaignent du gel du «point d'indice», la brique de base servant à définir les salaires. Aussi tentent-ils de décrocher un petit geste de la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu. En vain, pour l'instant. En 2010, ce point avait progressé moins que l'inflation. Mais ce n'est pas pour autant que le pouvoir d'achat des fonctionnaires a baissé, selon une étude de l'Insee sur les rémunérations de la fonction publique d'État publiée lundi. Et qui montre pourquoi l'État a autant de mal à maîtriser ses charges de personnel, même sans hausse généralisée des salaires.

La rémunération nette moyenne a en effet progres...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant