Foncière de Paris: dévisse, Covéa préfère l'offre d'Eurosic.

le
0

(CercleFinance.com) - Nouvelle manche - et coup de théâtre - dans la bataille pour le contrôle de la Foncière de Paris, qui oppose Eurosic à Gecina. Premier actionnaire de Foncière de Paris également présent au tour de table d'Eurosic, le groupe de mutuelles Covéa privilégie l'offre d'Eurosic, pourtant inférieure à celle de Gecina. Eurosic, qui a confirmé hier son offre à 136 euros (contre 150 euros pour celle de Gecina), pourrait bien remporter l'affaire en raison du statut d'actionnaire clé de Covéa.

A la Bourse de Paris ce matin, l'action Foncière de Paris dévisse d'ailleurs de 7,5% à 140,7 euros.

Pour mémoire, Eurosic a lancé une OPA mixte sur Foncière de Paris comprenant notamment 136 euros en cash (dividende détaché) et/ou une offre en titres. Puis la semaine dernière, Gecina, grand nom des foncières cotées, a annoncé son projet de déposer un contre-projet à des conditions mieux disantes, dont une offre en cash à 150 euros par action.

Après la surenchère de Gecina, le marché s'attendait manifestement à une amélioration de l'offre d'Eurosic, l'action Foncière de Paris étant grimpée jusqu'aux environs de 155 euros vendredi. Espoir déçu : hier soir, Eurosic s'est contenté de confirmer les termes de son OPA, que Covéa déclare préférer ce matin.

Au grand dam des actionnaires minoritaires, l'offre moins-disante d'Eurosic pourrait bien l'emporter, Covéa jouant en quelque sorte le rôle d'“actionnaire clé”.

D'une part, Covéa est le deuxième détenteur d'actions Eurosic derrière Batipart, avec 21,8% du capital à fin 2015. D'autant qu'à cette date, Eurosic détenait déjà 7,5% de Foncière de Paris, et qu'elle a annoncé le 12 mai dernier l'acquisition d'un bloc de 26,6% du capital auprès d'Allianz et de Generali à 136 euros (avec droit de suite). D'autre part, Covéa détenait, toujours en fin d'année dernière, 29,6% du capital de Foncière de Paris, ce qui en faisait alors son premier actionnaire. Covéa siège de plus aux conseils d'administrations des deux foncières.

Or ce matin, Covéa déclare qu'elle a procédé à l'“examen approfondi des offres en présence, d'un point de vue financier et stratégique, au regard de ses objectifs d'investissement”. “Bien que (celle de Gecina) à soit supérieure de 10% à celle d'Eurosic, les problématiques fiscales et surtout de réemploi des actifs, en particulier dans l'environnement financier actuel, ne permettent pas actuellement à Covéa de considérer cette offre de manière avantageuse pour ce qui la concerne”, a jugé le groupe de mutuelles.

De ce fait, “en l'état des offres en présence et sous réserve d'éventuelles évolutions des conditions de marché, Covéa considère que l'offre d'échange d'Eurosic est plus à même de répondre à ses objectifs d'investissement et en conséquence souhaite la privilégier”, indique Covéa.

Pour mémoire, les analystes de Natixis estimaient sans conteste vendredi que “l'offre (de Gecina) est à ce jour plus intéressante pour les actionnaires de Foncière de Paris que celle d'Eurosic. Il faudra toutefois convaincre Covéa et ACM Vie, actionnaires à la fois d'Eurosic et de Foncière de Paris”, indiquaient les spécialistes. Ce qui semble compromis.

On attend encore la réunion du conseil de surveillance de Foncière de Paris, sachant que Covéa a annoncé que ses représentants ne prendraient pas part au vote.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant