Foncière de Paris : ce n'est pas encore joué...

le
0
Un immeuble de Foncière de Paris. (© Foncière de Paris)
Un immeuble de Foncière de Paris. (© Foncière de Paris)

Ce n’est sans doute pas la fin du feuilleton pour le contrôle de Foncière de Paris. Mais désormais le scénario d’une victoire d’Eurosic face à Gecina semble se dessiner. Le comité ad hoc de Foncière de Paris – dont sont exclus les administrateurs liés aux parties prenantes de l’offre d’Eurosic, comme les dirigeants de la foncière, ainsi que les assureurs ACM et Covéa, présents dans les deux tours de table – a  récemmentrendu sa position sur l’offre de Gecina.

Il l’a jugée à l’unanimité dans l’intérêt de Foncière de Paris, de ses actionnaires et de ses salariés. Tout en relevant qu’elle était financièrement supérieure à l’offre d’Eurosic.

Des réserves…

Fin de l’histoire ? Loin de là ! Non seulement ces bons points sont assortis de réserves, notamment sur le seuil de renonciation de Gecina, mais Eurosic est plus que jamais en position de force. Car Covéa et ACM, les deux premiers actionnaires de Foncière de Paris, ainsi que la SCI La Tricogne ont réaffirmé leur soutien à Eurosic. Ils entendent lui apporter leurs parts respectives, soit un total de 46,9%. Le Conservateur a changé de position et soutiendra Gecina.

Le calendrier des offres doit être précisé par l’AMF. En l’état, alors qu’Eurosic détient…,6% de Foncière de Paris, Gecina est en position de faiblesse. Va-t-on vers une nouvelle surenchère ? Ou un recours en justice contre les choix de Covéa et

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant