Foncier Etudes un exercice sous le signe de la dissolution

le
0

En juin dernier, les réflexions sur les perspectives d'avenir de Foncier Etudes (Fiducial Gérance) a abouti à proposer une dissolution par anticipation de la SCPI. Un premier acompte sur liquidation a été versé en juillet (317€).

Le rideau est tombé. A la tête d'un patrimoine réduit à 8 immeubles - principalement des résidences étudiantes- sur 1195 m², Foncier Etudes offrait un « faible taux de rendement » et une exposition préoccupante « aux aléas économiques du fait de sa taille et de la composition de son patrimoine ». C'est pourquoi plusieurs pistes ont été explorées pour anticiper l'avenir : réouverture du capital ? Fusion ? Transformation en SCI ? Finalement c'est la solution d'une dissolution anticipée qui s'est imposée « comme la plus appropriée ». Pour cause, détaillant les 4 critères d'un bon investissement à savoir la plus value, le rendement, la liquidité et la facilité de gestion, le conseil de surveillance a du se rendre à l'évidence. Ces points sont loin d'être positifs. Foncier Etudes extériorise une liquidité médiocre, un rendement faible (3,7 % en 2013), des moins-values et surtout des actifs vieillots nécessitant de nombreux travaux.

Au total, après avoir retenu prudemment une « décote éventuelle de 10 à 30 % sur les dernières valeurs d'expertise » (2,72m€), la société de gestion a livré ses premières estimations. Elles ont fait apparaître une valeur liquidative moyenne qui pourrait se situer entre la valeur de réalisation du 31 décembre 2013 (1239,86€) et le prix d'exécution le plus élevé sur les 5 dernières années (830€). Sur ces bases, le conseil de surveillance a avalisé le principe selon lequel « les associés désireux de réinvestir le capital qui lui serait remboursé, retrouverait, dans les conditions actuelles du marché, un taux de rendement au moins équivalent dans un produit similaire ».

L'activité locative 2014 a été évidemment marquée par le projet dissolution. En vue de la vente des actifs, les départs successifs des locataires ont fait dégringoler le taux d'occupation financier à 57 % au 3ème trimestre 2014. En terme financier, un premier acompte sur liquidation de 317€ a été versé en juillet. La société de gestion n'a dévoilé pas ses prévisions de dividende. Annuel, il sera versé en janvier 2015. Pour rappel, il s'est élevé à 30€ par part en 2013 et la SCPI dispose d'un report à nouveau de 9,35€.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant