Foncia mise sur Internet pour doper ses ventes

le
0

Le numéro un français des services immobiliers acquiert des start-up et se réorganise pour combiner conseil en ligne et contact avec le client.

Foncia, le numéro un français des services immobiliers (gestion locative, syndic de copropriété, transactions immobilières), a choisi d'investir sur Internet pour asseoir sa croissance. Estimations en ligne, conseils aux copropriétés déçues par leur syndic... Foncia s'inspire du succès des services immobiliers en ligne pour en tirer parti. «Internet est devenu incontournable dans nos métiers», constate François Davy qui note au passage que son groupe accusait un certain retard dans ce domaine. L'instauration de la loi Alur pousse aussi Foncia à se convertir au numérique. «Le contexte réglementaire va accroître les contraintes des professionnels de l'immobilier. On nous demande de fournir de plus en plus d'informations, ce qui accélère la numérisation de nos métiers», explique le président de Foncia.

Le groupe, dont le chiffre d'affaires devrait atteindre 650 millions d'euros en 2014, vient d'acquérir Efficity, un outil d'estimation en ligne déjà bien installé sur le marché immobilier. Il va aussi racheter la totalité de Syndic +, une start-up dédiée à la gestion de copropriété dans laquelle il avait pris 34 % il y a deux ans. «Notre stratégie est de "digitaliser" la relation client, explique François Davy, le président de Foncia. Nos métiers sont très administratifs et nous devons répondre au besoin de transparence de nos clients, qu'il s'agisse de copropriétés ou de propriétaires bailleurs.»

«Offre personnalisée» de syndic

Au total, le groupe investira 10 millions d'euros par an ces trois prochaines années dans ces acquisitions et dans la formation des 7500 collaborateurs du réseau à l'utilisation de ces nouveaux outils.

Efficity, qui permet actuellement à un propriétaire d'obtenir une estimation gratuite et rapide de son bien, proposera désormais au propriétaire sa mise en vente au prix indiqué par le site Internet sur le réseau Foncia.

Foncia compte également accroître sa part sur le marché très atomisé des syndics de copropriété dont il est le leader avec seulement 14 % de cette activité. «Syndic + est vraiment un outil de conquête de copropriétés. De nombreuses copropriétés veulent changer de syndic», constate le dirigeant. Ce moteur de recherche leur proposera de faire une «offre personnalisée» assez convaincante pour les conduire dans les bras de Foncia.

Le dirigeant espère que ces nouveaux outils feront converger les différents métiers et permettront d'améliorer les ventes. «Parmi les propriétaires dont nous assurons la gestion de copropriété, beaucoup ne connaissent pas notre activité de transaction immobilière, et la part des ventes réalisées par notre intermédiaire est faible», observe le président de Foncia.

L'investissement dans ces petites pépites immobilières a donc pour but d'accroître le chiffre d'affaires de l'ensemble du groupe. L'objectif d'une hausse de 5 % par an a été fixé pour les prochaines années. Une nouvelle direction commerciale et marketing vient d'ailleurs d'être confiée à Patrick Fontana, ancien directeur commercial d'Orange. Ce dernier devra insuffler une culture de l'innovation dans ce groupe de services immobiliers traditionnel.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant