Foire aux vins : déchiffrer la jungle des cépages

le
1
En France, la culture des cépages est réglementée dans chacune des régions. (Goodluz/shutterstock.com)
En France, la culture des cépages est réglementée dans chacune des régions. (Goodluz/shutterstock.com)

(Relaxnews) - Ils sont l'essence même du vin, et les vignerons étrangers les utilisent d'ailleurs pour identifier leur nectar : les cépages. Si les termes "merlot", "cabernet franc" ou "roussanne" ne vous évoquent que peu de choses, ils pourraient pourtant vous aider à trouver les vins à votre goût durant la prochaine Foire aux vins. 

Le cépage en résumé

Le cépage est un type de plant de vigne et donc de raisin. Le fruit compte de multiples variétés rouge et blanche avec de nombreuses différences. En France, la culture des cépages est réglementée dans chacune des régions. Les raisins mûrissent sur des pieds de vigne, cultivés sur des sols différents selon la situation géographique (calcaire, grave, galets roulés, schiste...), amenant le fruit à libérer des nuances d'arômes. Le climat influence aussi le goût du raisin. Voilà pourquoi il faut toujours considérer un cépage selon le vignoble d'où émane le vin en question. La comparaison entre un merlot du Pomerol, dans le Bordelais, et celui de l'appellation Grignan-Les Adhémar dans la vallée du Rhône est ainsi inutile.

Les cépages en assemblage

Parmi les nombreux choix que doivent faire les vignerons, il y a l'assemblage. Les producteurs peuvent décider de se concentrer sur un seul et même cépage qui constituera tout le vin, ou d'additionner les variétés pour donner une personnalité au nectar. Selon la trame aromatique qu'ils souhaitent donner, les vignerons choisissent, dans différentes proportions, les cépages adéquats.

Le gamay

Dans le Beaujolais, rien de plus simple : seul le cépage gamay à jus blanc est cultivé. C'est un raisin rouge, qui sert aussi bien à l'élaboration du très critiqué beaujolais nouveau tout comme pour les nectars de Chiroubles ou Saint-Amour. Le gamay est un bon exemple pour expliquer combien la "patte" et les choix de vinification du vigneron sont importants pour élaborer un vin et permettent de rendre des bouteilles totalement différentes ; les producteurs du Beaujolais n'utilisant tous qu'un seul et même cépage. Sachez toutefois que cela n'empêche pas d'autres vignerons d'y recourir, comme en Val de Loire. Le cépage bourguignon donne vie à des vins très fruités et gourmands, offrant des potentiels de garde intéressants.

Le cabernet franc

C'est le cépage rouge à connaître si vous avez décidé de faire la part belle au Bordelais durant la prochaine Foire aux vins. Le cabernet franc est le raisin de prédilection du vignoble, particulièrement à Saint-Emilion et Fronsac. Au moment des assemblages, le cépage est souvent présent en majorité, car il est apprécié pour son bouquet d'arômes et sa complexité. En bouche, il délivre des notes de petits fruits noirs et d'épices. Le cabernet franc est aussi utilisé dans le Val de Loire pour produire le fameux cabernet d'Anjou, le rosé moelleux.

Le cabernet-sauvignon

C'est l'autre cépage rouge phare du Bordelais et il est très utilisé dans le Médoc. Il est à l'origine des vins qui manifestent de la puissance. Structurés, ils se révèlent après quelques années de garde. Ces vins se distinguent également par leur persistance en bouche ainsi que par leurs notes de fruits noirs, de framboises et de violettes.

La syrah

Dans la vallée du Rhône, les vignerons des appellations cornas, hermitage ou côte-rôtie, aiment donner le champ libre à l'expression de la syrah. Le cépage est ainsi vinifié seul. C'est elle qui donne cette couleur de robe intense. Les arômes sont épicés et floraux. Les vins à base de syrah sont aussi charpentés et affichent un degré d'alcool élevé. Le cépage est également utilisé pour produire du rosé. La syrah est devenue monnaie courante à l'étranger puisque les vignerons australiens, italiens, argentins et même sud-africains la cultivent.

Le chardonnay

Les amateurs de bulles champenoises le connaissent inévitablement. Le chardonnay est utilisé en Champagne pour produire des vins minéraux et élégants. C'est lui qui distille ces notes d'agrumes et de brioche. Bien sûr, il est le cépage roi de chablis en Bourgogne.

Le chenin blanc

Le cépage se trouve surtout dans le Val de Loire où les vignerons l'utilisent pour produire des vins secs ou mi-secs. Il entre aussi dans la composition de vins liquoreux comme le vouvray. Ses arômes caractéristiques sont la pomme, les fleurs blanches et le miel.

Merlot, grenache, marsanne, riesling, roussanne ou encore viognier sont les autres cépages à connaître pour distinguer les potentiels arômes d'un vin. N'hésitez pas à faire pivoter la bouteille pour identifier l'étiquette et les éventuelles informations que le vigneron aurait pensé à fournir.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lsleleu le lundi 31 aout 2015 à 08:42

    Comme si il n'y avait que le cépage qui influencait la qualité d'un vin !