FO s'interroge sur sa stratégie des trois prochaines années

le
0
La troisième force syndicale française, plus unie que jamais, ouvre aujourd'hui son 22e congrès à Montpellier.

Un congrès tranquille. C'est ce qui attend Jean-Claude Mailly, le secrétaire général de FO, cette semaine à Montpellier. Sans opposition interne, son bilan des trois dernières années ne devrait pas soulever de critiques majeures. «e ne m'attends pas à des montées de fièvre, confirme Jean-Claude Mailly. On aura peut-être quelques remarques sur la dérive des ruptures conventionnelles ou la réforme de la représentativité, mais cela n'ira pas très loin».

Quant à sa stratégie assumée de différenciation par rapport au duo CGT-CFDT, notamment au moment de la réforme des retraites, elle n'a été que très peu critiquée pendant le conflit. «Certains ont eu du mal à comprendre qu'on ne signe pas les communiqués de l'intersyndicale tout en appelant à manifester avec les autres organisations, mais les revendications que nous portions étaient cohérentes et partagées», avoue un cadre de la centrale.

Au final, Jean-Claude Mailly ne ressort pas totalement défait de c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant