FO fustige le feu vert dominical aux magasins de bricolage

le
11
VIVE CRITIQUE DE FO CONTRE LE FEU VERT À L'OUVERTURE DOMINICALE DES MAGASINS DE BRICOLAGE
VIVE CRITIQUE DE FO CONTRE LE FEU VERT À L'OUVERTURE DOMINICALE DES MAGASINS DE BRICOLAGE

PARIS (Reuters) - Force Ouvrière a déclaré jeudi que l'autorisation temporaire d'ouverture le dimanche accordée par le gouvernement aux magasins de bricolage constituait un "chèque en blanc en faveur de la déréglementation" et "un encouragement à la délinquance patronale".

Dans un communiqué, la Fédération des employés et cadres FO critique en termes véhéments le décret publié mardi autorisant cette dérogation au repos dominical dans le secteur du bricolage jusqu'au 1er juillet 2015 dans l'attente d'un nouveau cadre législatif.

"C'est un chèque en blanc que le Premier ministre signe en faveur de la déréglementation et pour légaliser ce qui est illégal", déclare FO, "c'est un encouragement à la délinquance patronale."

Pour le syndicat, il s'agit "de permettre aux grosses enseignes telles Leroy-Merlin, Castorama ou Bricorama de continuer à prendre les parts de marché des petites enseignes et des commerces indépendants, entraînant par un effet domino leur disparition à court terme et des emplois qu'elles représentent."

FO, qui indique qu'il n'a "pas dit son dernier mot" dans cette affaire, déplore encore qu'"aucune garantie, aucune protection, aucune contrepartie n'est prévue pour les salariés dans ce décret."

Signé par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et le ministre du Travail Michel Sapin, le décret fait suite au rapport Bailly remis début décembre au gouvernement, qui préconisait notamment de porter de cinq à douze par an le nombre d'ouvertures possibles des commerces le dimanche.

Dans un communiqué publié parallèlement, Michel Sapin et la ministre en charge du Commerce, Sylvia Pinel, ont annoncé que les partenaires sociaux du secteur engageraient le 9 janvier des négociations sur un accord fixant les contreparties pour les salariés concernés.

Ils ont prévenu que "seuls les salariés volontaires pourront travailler le dimanche" et ce, avec pour contreparties "le doublement au minimum de la rémunération", l'attribution d'un repos compensateur et des engagements en termes d'emploi et d'accès à la formation.

Yann Le Guernigou

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • raich2 le jeudi 2 jan 2014 à 15:56

    Que chacun fait ce que bon lui semble sans faire ch..er son voisin et la France se portera mieux.

  • M6397085 le jeudi 2 jan 2014 à 14:43

    Je suis pour le travail du dimanche s'il est payé le double comme prévu dans les texte même si certains employés ne travaille que le WE. Cela existe dans le médicale et je n'ai pas entendu les syndicats pleurer pour les infirmières et autres travailleurs de ces milieux. IL ME SEMBLE QUE CE QUI EST PREVU EST TRES CORRECT. Seuls nos syndicats qui sont à 8% de représentation toutes activités et seulement à 2% dans le privé et surtout dans des sociétés du CAC 40 pleurent cette décision.

  • loup333 le jeudi 2 jan 2014 à 13:37

    C'est quoi la cellule familiale? ca ne veut plus rien dire aujourdhui quand on voit le nombre de famille monoparentale, de célibataire, de familles recomposées...tous iront passer leur dimache ensemble à flâner ds les rayon des grands magasins et c'est très bien ainsi. Il est bien loin le temps de dimanche Martin, scotché devant antenne 2 lol

  • arnocris le jeudi 2 jan 2014 à 13:33

    Non à la mercantilisation de la société et à l'hyperconsumérisme. Le dimanche doit être réservé à la famille, aux amis et aux loisirs. Ceux qui pronent une ouverture le dimanche pronent d'une certaine façon l'éclatement de la cellule familiale.

  • malice71 le jeudi 2 jan 2014 à 13:23

    en france ce qui géne les syndicats c'est que certains veulent encore travailler il est vrai que les responsables syndic détachés en permanence ne savent pas ce qu'est le travail leur unique occupation se cacher dans les locaux et saboter l'entreprise qui les paie

  • rougegre le jeudi 2 jan 2014 à 13:10

    Normal que les délégués syndicaux "fustigent" cet accord , ils n'ont pas besoin de ça eux qui passent toujours les premiers en cas d'augmentation de salaire , qui ont des heures de délégation et j'en passe ...

  • lorant21 le jeudi 2 jan 2014 à 12:54

    Une source de revenus (conséquente) en moins. En effet, les astreintes après procès rapportent beaucoup. C'est devenu une vraie activité bien organisée. Je suis pour le trvail le dimanche.. à condition que cela soit payé à 200%.

  • lompala le jeudi 2 jan 2014 à 12:53

    Je trouve que c'est moins grave pour les travailleurs que l'ouverture de nos frontières aux roumains et autres bulgares !!

  • glaty le jeudi 2 jan 2014 à 12:53

    CEUX QUI SONT CONTRE CES OUVERTURES SONT DES "" RAM.ACIES DE FAI.NE.ANTS ""

  • M3182284 le jeudi 2 jan 2014 à 12:51

    Irresponsables syndicats, mais responsables de tants de chômeurs et de la non embauche de tant de jeunes. Protectionnisme, conservatisme délétères. Ces profiteurs du système ne cragnent pas le jugement de l'histoire, ils ne vivent que dans le consumérisme et le présent.