Fnac: une manche de plus face à Conforama, Darty flambe.

le
0

(CercleFinance.com) - Les prix augmentent vite chez Darty : en effet, la bataille pour le contrôle du distributeur spécialisé que se livrent la Fnac et Conforama, deux anciennes filiales de PPR, a connu ce matin une nouvelle manche. Mais même si Darty est désormais valorisé près d'un milliard d'euros, le match n'est peut-être pas fini.

Rappel des faits : le 20 novembre 2015, la Fnac et Darty publiaient, d'un commun accord, les termes d'une OPA ' pré-conditionnelle recommandée' du premier sur le second. L'offre était alors libellée très majoritairement 'en papier' : les actionnaires de Darty se voyaient proposer de recevoir une action Fnac à émettre contre 37 actions Darty existantes. Ce qui comprenait aussi une petite partie en espèces (12% environ).

Aux cours de l'époque, cette proposition présentait une prime de 33% sur le cours coté de Darty précédant les premières annonces (soit 81 pence, le 29 septembre) et valorisait Darty l'équivalent de 558 millions de livres sterling

C'était compter sans les ambitions d'un autre distributeur spécialisé, Conforama, désormais propriété du groupe sud-africain Steinfoff : début mars, ce dernier proposait une offre en cash exclusivement à 125 pence par action, valorisant ainsi Darty 661 millions de sterlings. Offre que le conseil d'administration de Darty, changeant son fusil d'épaule, s'est empressé de recommander.

Fin de l'affaire ? Certes, la Fnac n'a surenchéri tout de suite. Mais le marché était persuadé que les choses n'en resteraient pas là : en Bourse, le cours de l'action Darty s'obstinait d'ailleurs à dépasser les 125 pence...

La Fnac est restée silencieuse jusqu'à ce que, voilà une dizaine de jours, le géant Vivendi ne promette d'entrer à son capital à hauteur de 15% via une levée de fonds réservée apportant environ 160 millions d'euros de cash. De quoi permettre au groupe de surenchérir.

Conforama a senti le coup venir et a relevé de son propre chef, hier soir, son offre sur Darty à 138 pence par action, soit l'équivalent de 742 millions de sterlings.

Puis ce matin, la Fnac a parlé à son tour : elle propose désormais une 'offre améliorée' libellée, cette fois, essentiellement en cash, à 145 pence par titre, ce qui valorise Darty 779 millions de sterlings. Presque un milliard d'euros. A l'inverse de sa première proposition, une petite partie alternative 'partielle' en titres est proposée.

Sachant qu'ensemble, Fnac et Darty réaliseraient un CA cumulé de plus de sept milliards d'euros et un EBITDA d'environ 270 millions.

Fait intéressant : Fnac estime désormais que la combinaison des deux groupes, notamment de leurs achats, permettra de dégager des synergies brutes avant impôts 'd'au moins 130 millions d'euros par an'.

Or ce chiffre n'était évalué, lors de le formulation de la première offre en novembre, qu'à 85 millions. Il a donc été relevé de 53%. Soit davantage que le prix d'acquisition de Darty parallèlement relevé de 39,6%.

Ce prix va-t-il suffire à convaincre définitivement Darty ? Rien n'est moins sûr : à la Bourse de Londres, l'action Darty cote ce midi 151,75 pence, ce qui peut signaler que les investisseurs attendent une nouvelle passe d'armes entre la Fnac et Conforama.

EG


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant